PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe
[LIVE REPORT] Les Eurockéennes de Belfort 2014

[LIVE REPORT] Les Eurockéennes de Belfort 2014

102 000 festivaliers, 15 000 campeurs… la 26ème édition des Eurockéennes de Belfort a fait le plein en réunissant The Black Keys, Franz Ferdinand, Robert Plant, Little Dragon, Biffy Clyro, Foster the People ou encore Ghost. Compte-rendu des festivités en images. [...]
[CONCOURS] Gagnez des places pour le concert de Pulled Apart By Horses à la Maroquinerie (Paris) !

[CONCOURS] Gagnez des places pour le concert de Pulled Apart By Horses à la Maroquinerie (Paris) !

Envie de se prendre une première claque sur scène en ce début de saison musicale ? Pixbear vous propose de remporter des places pour assister au concert de Pulled Apart By Horses à la Maroquinerie (Paris) le 8 septembre prochain ! Au passage, découvrez son nouvel opus [...]
[STREAMING] Blonde Redhead, Merchandise, The Rentals, The Vines… : les albums de la semaine en streaming

[STREAMING] Blonde Redhead, Merchandise, The Rentals, The Vines… : les albums de la semaine en streaming

Pixbear est de retour ! Pour bien commencer cette nouvelle saison, on vous propose d’écouter les nouveautés de la semaine en streaming et en intégralité. Au programme : les nouveaux albums de Blonde Redhead, Merchandise, The Rentals, The Vines, The New Pornographers, Sinkane, A Sunny Day in Glasgow, [...]
[BILLETTERIE] Reptile Youth : la relève indie pop danoise en concert à Paris et Lille en septembre

[BILLETTERIE] Reptile Youth : la relève indie pop danoise en concert à Paris et Lille en septembre

Les Danois de Reptile Youth seront de retour dans les prochaines semaines en France. Mads Damsgaard Kristiansen (voix) et Esben Valloe (basse) investiront successivement des salles à Lille et Paris. Les amoureux de pop (mais pas que…) sont prévenus ! [...]
[BILLETTERIE] Les diaboliques Wytches en tournée en France en décembre

[BILLETTERIE] Les diaboliques Wytches en tournée en France en décembre

Auteurs la semaine dernière de leur premier album Annabel Dream Reader, les Anglais de The Wytches viennent d’annoncer une tournée en France pour décembre prochain. L’occasion de découvrir sur scène une nouvelle tête du label psyché Heavenly Records qui a accompagné notamment Cloud Nothings et Metz en [...]
[STREAMING] Julian Casablancas étale sa tristesse rétro-futuriste avec Human Sadness

[STREAMING] Julian Casablancas étale sa tristesse rétro-futuriste avec Human Sadness

C’est tout chaud ! Le premier extrait du nouvel album de Julian Casablancas, Strokes en chef, vient de faire son apparition sur la Toile. Human Sadness annonce la sortie de l’album Tyranny prévue pour le 23 septembre prochain. Ce single dure près de 11 minutes. Bien joué ! [...]

Photos Holy Ghost! @ La Flèche d’Or 2011

NEWS LIVE REPORT BIOGRAPHIE DISCOGRAPHIE

HOLY GHOST @ LA FLECHE D'OR 2011

Après une première partie assurée par les dansants Adam Kesher, le duo electro pop new-yorkais Holy Ghost! investissait la Flèche d’Or avec un premier opus éponyme fraîchement sorti. Signés par le label DFA Records de James Murphy (LCD Soundsystem), Nick Millhiser et Alex Frankel, ex-Automato, étaient entourés pour l’occasion d’un bassiste et de deux sampler/claviéristes.


*** Les photos ne sont pas libres de droits /// All rights reserved ***

Pour faire chauffer le dancefloor, Adam Kesher se présente à 21h15. La Flèche d’Or se remplit au fur et à mesure d’une prestation de 45 minutes construite autour de son deuxième opus Challenging Nature. Entre pop, electro et rock, les Français font bouger les têtes et les pieds à grands renforts de claviers, de basse et de beats bien sentis.

La salle danse dès les premières mesures avec enthousiasme

25 minutes d’entracte sont nécessaires pour installer le matériel d’Holy Ghost!. De l’électronique en fond scène avec claviers et samplers, un ampli basse, deux amplis guitare… la scène est prête. Les New-Yorkais prennent donc place et lance Say My Name, un titre dansant à la basse groovy à souhait. Derrière son micro, Nick Millhiser chante doucement, secondé de temps en temps par son acolyte guitariste Alex Frankel.

Après un remerciement poli à Adam Kesher pour avoir chauffer la salle, Holy Ghost! s’engage dans un son typiquement new-yorkais avec It’s Not Over. Nick profite de ce titre pour tapoter des percussions placées à côté de son pied de micro. Un tube en puissance salué par une salve d’applaudissements. L’ambiance est résolument 80’s et festive. Nick empoigne ensuite la guitare pour Hold My Breath. Des claviers spatiaux old school emplissent la Flèche d’Or. La salle danse dès les premières mesures avec enthousiasme.

Sur Do It Again, un beat plus lourd entretient les ardeurs du public.

« On n’a pas dormi depuis 48 heures. Vous êtes magnifiques ! » lance le frontman. L’euphorie s’empare des spectateurs à l’écoute de Wait and See. On assiste même à un crowd surfing totalement déplacé mais preuve de la joie qui règne dans l’assistance. Encore une fois, Holy Ghost! nous replonge dans les années 80 avec un gimmick de claviers entêtant et immédiatement assimilable, de l’electro pop efficace. Le groupe devient plus funky sur Slow Motion. Le son est excellent et sert divinement les chansons. Nick utilise à nouveau ses percussions. Le dancefloor est en fusion.

Sur Do It Again, un beat plus lourd entretient les ardeurs du public. Il est impossible de ne pas danser. Toute la Flèche d’Or festoie et adhère au son des New-Yorkais. Holy Ghost! prend aux tripes et conclue le titre avec des claviers qui envoie l’assistance dans l’espace. Nick prend le temps ensuite de lancer un big up à l’ingénieur du son qui fête ses 21 ans ce soir. Le groupe s’aventure alors dans l’énergique et cool Static in the Wire avant de livrer le spatial Hold On, son tout premier single au groove dévastateur.

Galvanisé par la bonne ambiance, Nick rejoint les spectateurs pour chanter et danser avec eux

Les New-Yorkais relancent la machine electro avec I Will Come Back dont la ligne de basse rappelle un peu le We Are Your Friends de Simian remixé par Justice. Les arrangements 80’s dissipent la ressemblance rapidement… Nick tâte à nouveau des percussions sur un break rythmique avant que ses compères n’assurent un final spatial des plus tripant. Sans temps mort, Holy Ghost! enchaîne sur Jam for Jerry, plus french touch tu meurs. La Flèche d’Or s’abandonne totalement sur le groove. Galvanisé par la bonne ambiance, Nick rejoint les spectateurs pour chanter et danser avec eux. Un final épileptique conclue le set. « Vous êtes un public incroyable » lance Nick avant de s’éclipser avec ses camarades.

Au cours de ce concert d’une heure intense, Holy Ghost! a joué pratiquement l’intégralité de son album. Les Parisiens ne pouvaient espérer mieux pour lancer leur soirée du samedi soir !

LA SET LIST COMPLÈTE :

SAY MY NAME
IT’S NOT OVER
HOLD MY BREATH
WAIT AND SEE
SLOW MOTION
DO IT AGAIN
STATIC ON THE WIRE
HOLD ON
I WILL COME BACK
JAM FOR JERRY

/// Textes : Mr. Grieves /// Crédit photos : © Joëlle Rasoarivelo ///

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


Blonde Redhead, Merchandise, The Rentals, The Vines... : les albums de la semaine en streaming
Le guide des albums de la rentrée 2014
Photos The Dukes @ Pan Piper 2014
La Route du Rock 2014 : demandez le programme !
The Dukes
Hellfest 2014 : le plein de concerts metal en replay !
Zapping de la semaine : OK Go, Interpol, Austra, Eels...
Helmet : tournée en France en octobre à l'occasion des 20 ans de l'album Betty

Article posté dans la catégorie Live Reports.