PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe
[LIVE REPORT] Les Eurockéennes de Belfort 2014

[LIVE REPORT] Les Eurockéennes de Belfort 2014

102 000 festivaliers, 15 000 campeurs… la 26ème édition des Eurockéennes de Belfort a fait le plein en réunissant The Black Keys, Franz Ferdinand, Robert Plant, Little Dragon, Biffy Clyro, Foster the People ou encore Ghost. Compte-rendu des festivités en images. [...]
[STREAMING] Blonde Redhead, Merchandise, The Rentals, The Vines… : les albums de la semaine en streaming

[STREAMING] Blonde Redhead, Merchandise, The Rentals, The Vines… : les albums de la semaine en streaming

Pixbear est de retour ! Pour bien commencer cette nouvelle saison, on vous propose d’écouter les nouveautés de la semaine en streaming et en intégralité. Au programme : les nouveaux albums de Blonde Redhead, Merchandise, The Rentals, The Vines, The New Pornographers, Sinkane, A Sunny Day in Glasgow, [...]
[BILLETTERIE] Reptile Youth : la relève indie pop danoise en concert à Paris et Lille en septembre

[BILLETTERIE] Reptile Youth : la relève indie pop danoise en concert à Paris et Lille en septembre

Les Danois de Reptile Youth seront de retour dans les prochaines semaines en France. Mads Damsgaard Kristiansen (voix) et Esben Valloe (basse) investiront successivement des salles à Lille et Paris. Les amoureux de pop (mais pas que…) sont prévenus ! [...]
[LIVE REPORT] The Dukes @ Pan Piper 2014

[LIVE REPORT] The Dukes @ Pan Piper 2014

En cette soirée de Fête de la Musique, le duo rock The Dukes investissait le Pan Piper (Paris) avec, en première partie, J.F.K.. Shanka et Greg Jacks, deux ex-No One Is Innocent, présentaient à cette occasion leur nouvel album Smoke Against the Beat. Une déferlante de décibels [...]
[BILLETTERIE] Les diaboliques Wytches en tournée en France en décembre

[BILLETTERIE] Les diaboliques Wytches en tournée en France en décembre

Auteurs la semaine dernière de leur premier album Annabel Dream Reader, les Anglais de The Wytches viennent d’annoncer une tournée en France pour décembre prochain. L’occasion de découvrir sur scène une nouvelle tête du label psyché Heavenly Records qui a accompagné notamment Cloud Nothings et Metz en [...]
[FACE A FACE] Simian Ghost en session photos à Paris

[FACE A FACE] Simian Ghost en session photos à Paris

De passage à Paris dans le cadre de la promotion de leur nouvel opus The Veil, les Suédois de Simian Ghost nous ont accordé une session photos dans les rues de Montmartre. Un peu de fraîcheur en plein soleil ! [...]

Back in Time : le jour où Nirvana a sorti Nevermind

BACK IN TIME : LE JOUR OU NIRVANA A SORTI NEVERMIND

Il y a des dates importantes dans l’histoire du rock et Pixbear vous les fait (re)découvrir. Le 24 septembre 1991, paraissait Nevermind, le deuxième album de Nirvana. Kurt Cobain, Krist Novoselic et Dave Grohl allaient avec ce disque mettre un énorme coup de pied au cul de l’industrie du disque. Origines, élaboration, conséquences… vous saurez tout sur Nevermind. En prime, découvrez trois concerts du groupe en intégralité dont l’un enregistré juste avant la sortie de cet album devenu mythique.

Suite à la sortie de son premier opus Bleach (1989) écoulé à 50 000 exemplaires et l’arrivée dans ses rangs de Dave Grohl, Nirvana prépare son deuxième album dès le printemps 1990. Au départ, Kurt Cobain pense l’appeler Sheep. Le label Sub Pop Records propose au groupe de travailler avec Butch Vig. Le trio, appréciant le travail du producteur avec Killdozer, l’appelle et lui demande d’obtenir un son aussi heavy.

Sessions aux Smart Studios avec Butch Vig

En avril 1990, Nirvana rejoint les Smart Studios de Butch Vig à Madison (Wisconsin) pour commencer à travailler sur l’album. Les arrangements des chansons sont terminés. Kurt Cobain doit encore écrire quelques textes et choisir les titres qui seront finalement retenus. Nirvana enregistre huit chansons pendant ces sessions : Immodium, Dive, In Bloom, Pay to Play, Sappy, la reprise Here She Comes Now (The Velvet Underground), Polly et Lithium. Sur ce dernier titre, le frontman se déchire la voix, forçant le groupe à interrompre l’enregistrement.


NirvanaLithium

Signature chez Geffen Records

Les chansons enregistrées permettent au groupe de démarcher les majors. La démo commence à tourner dans le milieu et c’est finalement Geffen Records qui signe le trio. La maison de disques lui propose de travailler avec les producteurs Scott Litt (R.E.M.), David Briggs (Neil Young, Alice Cooper) et Don Dixon (The Smithereens, R.E.M.) mais Nirvana insiste pour poursuivre l’aventure avec Butch Vig. En amont, il lui envoie de nouvelles chansons dont Come As You Are et Smells Like Teen Spirit.

Pour la petite histoire, Nirvana donne un concert pour se payer l’essence nécessaire à son voyage vers Los Angeles (Californie) où va se dérouler l’enregistrement. C’est au cours de cette prestation qu’il joue pour la première fois Smells Like Teen Spirit sur scène.


NirvanaSmells Like Teen Spirit

Sessions aux Sound City Studios

Bénéficiant d’un budget de 65 000 $, la formation cale des sessions en mai et juin 1991 aux Sound City Studios de Van Nuys (Californie). Avant d’entamer l’enregistrement, Nirvana et Butch Vig étudient les nouveaux arrangements des chansons et ne conservent que Polly de leur précédente collaboration. Le groupe a tellement répété ses morceaux, anxieux à l’idée de sortir son premier opus chez une major, que Krist Novoselic et Dave Grohl enregistrent toutes leurs parties en quelques jours.

Kurt Cobain a besoin de plus de temps pour réaliser les overdubs de guitares, de chant et finir d’écrire les paroles des chansons. Butch Vig a récemment expliqué que les sessions avec Kurt Cobain n’étaient pas toujours faciles, ce dernier pouvant être très agréable pendant une heure avant de s’asseoir dans un coin et ne plus rien dire pendant l’heure suivante. Malgré son aversion pour les overdubs de chant, Kurt Cobain accepte de doubler sa voix sur le titre In Bloom. Pour la petite histoire, Butch Vig parvient à le convaincre en lui rappelant que John Lennon l’avait fait sur ses albums. Une enfance passée à écouter les Beatles laisse toujours des traces…


NirvanaIn Bloom

Mixage avec Andy Wallace et mastering

Suite à ces sessions d’enregistrement, Nirvana et Butch Vig s’attelle au mixage mais, très vite, ils se rendent compte qu’ils ne sont pas satisfaits du résultat. Geffen Records leur propose alors une liste de mixeurs, incluant notamment Scott Litt et Ed Stasium (The Smithereens, Talking Heads, The Ramones). Kurt Cobain décide finalement de prendre le dernier nom de cette liste Andy Wallace (Slayer, The Cult, New Model Army), quasiment inconnu à l’époque. Ce choix s’explique par son travail sur Seasons in the Abyss (1990) de Slayer, un disque dont le son avait marqué Nirvana. Au rythme d’un titre mixé par jour, Nevermind prend finalement forme. Le groupe est très content du mixage. Après la sortie du disque, il déclarera le trouver trop lisse.

Le 2 août 1991, Nevermind est masterisé au Mastering Lab d’Hollywood (Los Angeles). Howie Weinberg, en charge de l’opération, oublie d’insérer l’instrumental Endless, Nameless à la fin de Something in the Way, ultime morceau de l’album. Les 20 000 premiers pressages ne contiennent donc pas ce ghost track. Se rendant compte de cette erreur, Kurt Cobain demande que le disque soit à nouveau masterisé. Howie Weinberg s’exécute et ajoute dix minutes de silence entre la fin de Something in the Way et le début d’Endless, Nameless.


NirvanaEndless, Nameless

Sortie de Nevermind

Le 10 septembre 1991, Nirvana sort le single Smells Like Teen Spirit. Le groupe assure une mini-tournée aux Etats-Unis avant la parution de Nevermind le 24 septembre 1991. L’album démarre à la 144ème place du Billboard. Au fil des semaines, le single Smells Like Teen Spirit devient de plus en plus populaire et les ventes de l’album s’envolent sans aucun plan de communication de la part de Geffen Records. En novembre 1991, Nirvana part en tournée en Europe. Tous ses concerts affichent complets et les médias s’affairent autour du phénomène.

Le 11 janvier 1992, Nevermind atteint la première place du Billboard, détrônant Michael Jackson, tout un symbole. Il surclasse également les Guns N’ Roses, champions des ventes avec leurs albums Use Your Illusion I et II. C’est la fin d’une époque. Nevermind s’écoule alors à près de 300 000 exemplaires par semaine. En mars 1992, le groupe sort son deuxième single Come As You Are. Suivent Lithium et In Bloom.


NirvanaCome As You Are

Le rock alternatif devient grand public

A ce jour, Nevermind s’est écoulé à plus de 30 millions d’exemplaires dans le monde. Sa sortie a eu un impact considérable sur la musique des années 90. Profitant d’un terreau fertile préparé par Sonic Youth, les Pixies, The Vaselines, Dinosaur Jr., Hüsker Dü, les Stooges, les Ramones, Black Flag ou encore Gang of Four, c’est un peu comme si cet album avait fait sortir de terre la culture underground. Le mouvement grunge explose suite à Nevermind, le rock alternatif devient grand public suite à Nevermind

Toute une génération se reconnaît dans le discours de Kurt Cobain, l’expression d’une souffrance adolescente. Sans honte, chacun peut désormais monter son propre groupe en ne connaissant que trois accords à la guitare. Les maisons de disques signent des groupes rock à tour de bras mais, 20 ans après, on n’a toujours trouvé le digne héritier de Nirvana.

Pour fêter les 20 ans de Nevermind, une édition anniversaire a vu le jour le 26 septembre 2011. Elle est disponible en trois versions. La version standard propose l’album remasterisé. La version deluxe contient l’album remasterisé assorti des faces B des singles, des démos enregistrées aux Smart Studios avec Butch Vig ainsi que des répétitions d’enregistrement. La version super deluxe, vendue sous la forme d’un coffret, comprend en prime le Devonshire Mix (l’album mixé par Butch Vig, mixage que le groupe n’avait pas aimé et qui l’avait amené à faire appel à Andy Wallace), le CD et le DVD du concert donné le 31 octobre 1991 au Paramount Theater de Seattle (Washington) ainsi qu’un livret de 90 pages.

Set List Nirvana @ Paramount Theater 1991

Jesus Doesn’t Want Me For A Sunbeam
Aneurysm
Drain You
School
Floyd The Barber
Smells Like Teen Spirit
About A Girl
Polly
Breed
Sliver
Love Buzz
Lithium
Been A Son
Negative Creep
On A Plain
Blew

:::

Rape Me
Territorial Pissings
Endless, Nameless

GROUPE NIRVANA

Trois concerts en intégralité

Pour prolonger la nostalgie, Pixbear vous propose de visionner en intégralité trois concerts de Nirvana donné en 1991 à Dallas (Texas), à Detroit (Michigan) et chez le disquaire Beehive Records à Seattle (Washington). Cette dernière prestation faisait partie de la mini-tournée du groupe organisée juste avant la sortie de Nevermind.


Nirvana @ Beehive Records (Seattle) – 16/09/1991


Nirvana @ Saint Andrew’s Hall (Detroit) – 11/10/1991


Nirvana @ Trees Club (Dallas) – 19/10/1991

Publié le 24/09/2012

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


Zapping de la semaine : Interpol, The Vines, Cloud Nothings, Paul McCartney...
Photos Interpol @ L'Alhambra 2014
Les Pink Floyd annoncent leur retour en octobre avec un nouvel album
Eugene McGuinness : nouvel album Chroma en écoute en avant-première
Beverly, Seether, Tim Bowness, Monuments... : les albums de la semaine en streaming
Naomi Punk réveille la scène garage punk américaine
Karen O (Yeah Yeah Yeahs) annonce un premier album solo
Beverly : l'album du nouveau projet de Frankie Rose en écoute en avant-première

Article posté dans la catégorie News.