PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe
[LIVE REPORT] Pygmy Johnson & Colony @ Soirée Pixbear au Truskel 2014

[LIVE REPORT] Pygmy Johnson & Colony @ Soirée Pixbear au Truskel 2014

On l’a fait ! Pixbear est fier d’avoir organisé sa première soirée Jeudi Live au Truskel. Pour l’occasion, les artistes Colony et Pygmy Johnson ont donné des concerts avant de libérer la piste pour les DJs. Retour en images et en impressions sur cette soirée inoubliable pour nous [...]
[CONCOURS] Gagnez des places pour le concert de Bonaparte au Point Ephémère (Paris) !

[CONCOURS] Gagnez des places pour le concert de Bonaparte au Point Ephémère (Paris) !

Le 15 novembre 2014, Bonaparte sera en concert au Point Ephémère (Paris) pour y présenter son nouvel album éponyme. Pixbear vous propose de gagner des places pour assister à cette prestation rock qui s’annonce haute en couleur ! [...]
[FACE A FACE] The Barr Brothers en session photos à Paris

[FACE A FACE] The Barr Brothers en session photos à Paris

De passage à à la Flèche d’Or (Paris) à l’occasion de la sortie de leur deuxième album Sleeping Operator, les Barr Brothers se sont prêtés au jeu de la session photos. Ce groupe folk canadien brasse de nombreuses influences et son talent n’a d’égal que sa gentillesse. Aller à sa rencontre fut un pur bonheur. [...]
[DECOUVERTE] Strawberry Jacuzzi crie son amour des crèmes glacées et des ruptures

[DECOUVERTE] Strawberry Jacuzzi crie son amour des crèmes glacées et des ruptures

« L’amour, c’est pour les cons », tel est l’étendard sous lequel manifeste le quatuor américain Strawberry Jacuzzi en sortant son premier album. Ce disque garage pop d’une efficacité redoutable traite des crèmes glacées et des ruptures… Love Is for Suckers est à découvrir en intégralité. Miam Miam ! [...]
[BILLETTERIE] The Afghan Whigs en concert au Trabendo (Paris) en février

[BILLETTERIE] The Afghan Whigs en concert au Trabendo (Paris) en février

Bonne nouvelle ! Le groupe rock alternatif The Afghan Whigs posera enfin ses bagages en France pour présenter sur scène son nouvel album Do to the Beast, son premier opus en l’espace de 16 ans ! Ces retrouvailles auront lieu le 9 février prochain au Trabendo (Paris). Et [...]
[VIDEO] Zapping de la semaine : OK Go, The Growlers, Buzzcocks, John Cale…

[VIDEO] Zapping de la semaine : OK Go, The Growlers, Buzzcocks, John Cale…

Pixbear vous propose sa sélection de nouveaux clips dévoilés cette semaine sur la Toile. Au menu : les nouvelles vidéos d’OK Go, The Growlers, Buzzcocks, John Cale, Greylag, The Afghan Whigs, Flying Lotus, Sharon Van Etten, Sweet Apple, Willis Earl Beal, Mark McGuire, Team Spirit, Maïa Vidal, Lucius, [...]

Photos The Horrors @ Le Trabendo 2009

NEWS LIVE REPORT BIOGRAPHIE DISCOGRAPHIE

THE HORRORS @ LE TRABENDO

Quelques mois après un passage en plein jour à Rock en Seine (Saint Cloud), The Horrors retrouvait le 30 novembre 2009 l’obscurité du Trabendo (Paris) pour clôturer sa tournée européenne. Le quintet anglais revenait en France avec son nouvel opus Primary Colours paru en mai dernier chez XL Recordings/Beggars. Après une première partie nourrie aux années 80 assurée par Factory Floor, The Horrors s’est emparé des lieux à 21h pour un concert inoubliable.


Flactory Floor : un groupe qui fait de l’electro pas comme les autres

Factory Floor n’est pas un groupe comme les autres et son show est assez spécial. Le trio joue quasiment dans le noir. On aperçoit de temps à autres les visages de la chanteuse/guitariste et des autres membres du groupe mais ils ne montrent pas grand chose. On sent qu’ils sont là juste pour la musique. L’esthétisme, ils s’en foutent.

En 20 minutes de set, Factory Floor délivre un son robotique, assez sombre et, en même temps, dansant avec un son de guitare peu commun. La guitariste ne fait pas des riffs avec un mediator mais gratte sa guitare avec un archet de violon. C’est rare et forcément ça impressionne. En 3 titres, Factory Floor laisse le public sans voix mais il laisse surtout les spectateurs un poil frustré. Ils ont tout juste eu le temps de se dire que c’était intéressant.

The Horrors : bijou deep and chic

Emmené par Faris Badwan, frontman longiligne et pugnace, alliant la hargne des Ramones et le désespoir de Joy Division, le groupe se produit dans la pénombre, éclairé par quelques projecteurs tournoyants. Tout de noir vêtus, les Anglais sur-lignent la noirceur de leur musique. La gueule d’ange de Faris Badwan séduit forcément les filles. Elles crient de toutes leur forces à l’arrivé de celui-ci sur scène. Les jeunes femmes scrutent les moindres pas de danse du frontman et en font autant dès qu’il se secoue de sa manière si particulière. On notera que les spectateurs sont assez réactifs. Lorsque Faris Badwan lève le poing, le public réagit aussitôt.

Mené par un chanteur à la voix baignée d’écho, d’une basse ronronnante et d’un clavier spectral, sorte de The Jesus and Mary Chain sous amphétamines, The Horrors passe en revue son deuxième opus en distillant un son unique et une déferlante de sonorités dark 80’s. Hypnotisé et en transe, le public est conquis dès la première note.

The Horrors fait voyager son public dans le temps

La dernière partie du concert transporte le public encore plus loin. Après quelques minutes de pause, The Horrors remonte sur scène pour un rappel. Il présente alors une reprise destructrice de Suicide Ghost River suivie de l’imparable Count in Fives, du dévastateur Sheena Is a Parasite et, pour couronner le tout, du noisy Gloves. Haranguant le public jusqu’à la dernière seconde, Faris Badwan et ses camarades finissent en apothéose. De quoi avoir envie de vivre dans l’obscurité et de finir ses vieux jours dans une grotte entouré de tous ses vinyles 80’s.

LA SET LIST COMPLÈTE :

MIRROR’S IMAGE
THREE DECADES
PRIMARY COLOURS
I CAN’T CONTROL MYSLEF
NEW ICE AGE
SCARLET FIELDS
I ONLY THINK OF YOU
WHOLE NEW WAY
WHO CAN SAY
SEA WITHIN A SEA

:::

GHOST RIDER (SUICIDE)
COUNT IN FIVES
SHEENA IS A PARASITE
GLOVES

/// Textes : Lucy Seeds /// Crédit photos : © Joëlle Rasoarivelo ///

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


Mr. Crock : perle pop rock française à découvrir
BirdPen préfère la compagnie d'amis imaginaires... et le soutien de ses fans
Photos The Libertines @ Zénith de Paris 2014
Winter Camp Festival 2014 : demandez le programme !
Pitchfork Music Festival Paris 2014 : demandez le programme !
Carl Barât : des Libertines aux Jackals et vice versa
The Growlers, The Vaselines, Christopher Owens, Aphex Twin... : les albums de la semaine en streaming
Décès de Robert 'Throb' Young, ex-guitariste de Primal Scream

Article posté dans la catégorie Live Reports.