PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe
[SOIREE] Pixbear vous convie à sa soirée Jeudi Live au Truskel le 23 avril

[SOIREE] Pixbear vous convie à sa soirée Jeudi Live au Truskel le 23 avril

Le 23 avril 2015, Pixbear organisera sa troisième soirée Jeudi Live au Truskel en partenariat avec OÜI FM et le Truskel (Paris). A cette occasion, le groupe April Was a Passenger donnera un concert aux influences electro pop. Cette prestation sera suivie d’un DJ set. Venez [...]
[FACE A FACE] Paul Rannaud (Volage) en session photos à Paris !

[FACE A FACE] Paul Rannaud (Volage) en session photos à Paris !

Depuis la parution de l’album Heart Healing à l’automne dernier, le groupe psychédélique français Volage nous a tapé dans l’oreille. Son chanteur/compositeur Paul Rannaud a posé devant notre objectif au cours d’une session photos organisée à Paris. [...]
[BUZZROCKS] Les 9 animaux préférés des Beatles

[BUZZROCKS] Les 9 animaux préférés des Beatles

Avec un nom de groupe réunissant les scarabées (beetles) et le rythme rock ‘n roll (beat), les Beatles ne pouvaient se passer des animaux. Pixbear s’est amusé à répertorier les bestioles qui jalonnent le répertoire du groupe. Lors de cette étude approfondie, nous avons remarqué que c’est [...]
[CONCOURS] Gagnez des places pour le concert des Monsters au Point Ephémère (Paris) !

[CONCOURS] Gagnez des places pour le concert des Monsters au Point Ephémère (Paris) !

Le 6 avril prochain, le groupe énervé The Monsters se produira au Point Ephémère (Paris). Emmenés par le diabolique Reverend Beat-Man, ces Suisses distillent une mixture garage punk, rockabilly, thrash et rock primitif. Pixbear vous propose de gagner des places pour vous prendre une bonne claque ! [...]
[STREAMING] Föllakzoid : III, l’album rock psyché mantrique en écoute

[STREAMING] Föllakzoid : III, l’album rock psyché mantrique en écoute

La semaine prochaine, le groupe rock psyché expérimental Föllakzoid sortira son nouvel album III. Ce disque diffuse des ambiances psychédéliques empruntes d’influences electro hautement perchées. A découvrir en intégralité dès maintenant. Voyage tripant garanti ! [...]
[FESTIVAL] Villette Sonique 2015 : demandez le programme !

[FESTIVAL] Villette Sonique 2015 : demandez le programme !

Du 21 au 27 mai 2015, il fera bon se rendre Porte de Pantin (Paris) ! Le festival Villette Sonique y proposera une affiche alléchante regroupant notamment The Black Angels, Thee Oh Sees, Sun Kil Moon, Battles, Cabaret Voltaire, Kevin Morby, Ought, Chocolat, Ausmuteants, Cheveu, Ninos du Brazil [...]

Photos The Horrors @ Le Trabendo 2009

NEWS LIVE REPORT BIOGRAPHIE DISCOGRAPHIE

THE HORRORS @ LE TRABENDO

Quelques mois après un passage en plein jour à Rock en Seine (Saint Cloud), The Horrors retrouvait le 30 novembre 2009 l’obscurité du Trabendo (Paris) pour clôturer sa tournée européenne. Le quintet anglais revenait en France avec son nouvel opus Primary Colours paru en mai dernier chez XL Recordings/Beggars. Après une première partie nourrie aux années 80 assurée par Factory Floor, The Horrors s’est emparé des lieux à 21h pour un concert inoubliable.


Flactory Floor : un groupe qui fait de l’electro pas comme les autres

Factory Floor n’est pas un groupe comme les autres et son show est assez spécial. Le trio joue quasiment dans le noir. On aperçoit de temps à autres les visages de la chanteuse/guitariste et des autres membres du groupe mais ils ne montrent pas grand chose. On sent qu’ils sont là juste pour la musique. L’esthétisme, ils s’en foutent.

En 20 minutes de set, Factory Floor délivre un son robotique, assez sombre et, en même temps, dansant avec un son de guitare peu commun. La guitariste ne fait pas des riffs avec un mediator mais gratte sa guitare avec un archet de violon. C’est rare et forcément ça impressionne. En 3 titres, Factory Floor laisse le public sans voix mais il laisse surtout les spectateurs un poil frustré. Ils ont tout juste eu le temps de se dire que c’était intéressant.

The Horrors : bijou deep and chic

Emmené par Faris Badwan, frontman longiligne et pugnace, alliant la hargne des Ramones et le désespoir de Joy Division, le groupe se produit dans la pénombre, éclairé par quelques projecteurs tournoyants. Tout de noir vêtus, les Anglais sur-lignent la noirceur de leur musique. La gueule d’ange de Faris Badwan séduit forcément les filles. Elles crient de toutes leur forces à l’arrivé de celui-ci sur scène. Les jeunes femmes scrutent les moindres pas de danse du frontman et en font autant dès qu’il se secoue de sa manière si particulière. On notera que les spectateurs sont assez réactifs. Lorsque Faris Badwan lève le poing, le public réagit aussitôt.

Mené par un chanteur à la voix baignée d’écho, d’une basse ronronnante et d’un clavier spectral, sorte de The Jesus and Mary Chain sous amphétamines, The Horrors passe en revue son deuxième opus en distillant un son unique et une déferlante de sonorités dark 80’s. Hypnotisé et en transe, le public est conquis dès la première note.

The Horrors fait voyager son public dans le temps

La dernière partie du concert transporte le public encore plus loin. Après quelques minutes de pause, The Horrors remonte sur scène pour un rappel. Il présente alors une reprise destructrice de Suicide Ghost River suivie de l’imparable Count in Fives, du dévastateur Sheena Is a Parasite et, pour couronner le tout, du noisy Gloves. Haranguant le public jusqu’à la dernière seconde, Faris Badwan et ses camarades finissent en apothéose. De quoi avoir envie de vivre dans l’obscurité et de finir ses vieux jours dans une grotte entouré de tous ses vinyles 80’s.

LA SET LIST COMPLÈTE :

MIRROR’S IMAGE
THREE DECADES
PRIMARY COLOURS
I CAN’T CONTROL MYSLEF
NEW ICE AGE
SCARLET FIELDS
I ONLY THINK OF YOU
WHOLE NEW WAY
WHO CAN SAY
SEA WITHIN A SEA

:::

GHOST RIDER (SUICIDE)
COUNT IN FIVES
SHEENA IS A PARASITE
GLOVES

/// Textes : Lucy Seeds /// Crédit photos : © Joëlle Rasoarivelo ///

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


Les 9 choses à ne (surtout) pas faire quand on est guitariste de rock
The Tallest Man on Earth : l'oiseau sombre se posera au Divan du Monde (Paris) en juin
Violent Femmes de retour après 15 ans de silence : Love Love Love Love Love en écoute
Will Butler s'émancipe d'Arcade Fire : premier album solo en écoute
Ryley Walker
Brian Jonestown Massacre lance sa musique de film imaginé en avril
King Crimson : la légende prog rock en concert à l'Olympia (Paris) en septembre
Courtney Barnett : la sensation indie rock australienne débarque en mars avec son premier album

Article posté dans la catégorie Live Reports.