PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe
[SOIREE] Pixbear vous convie à son Jeudi Live au Truskel le 23 octobre

[SOIREE] Pixbear vous convie à son Jeudi Live au Truskel le 23 octobre

Le 23 octobre 2014, Pixbear organisera sa première soirée en partenariat avec le Truskel et OÜI FM. La soirée « Jeudi Live au Truskel » accueillera deux artistes chouchous de la rédaction Pygmy Johnson et Colony suivis de DJ sets rock tout au long de la nuit. En prime, [...]
[LIVE REPORT] The Legendary Tigerman @ La Maroquinerie 2014

[LIVE REPORT] The Legendary Tigerman @ La Maroquinerie 2014

A la Maroquinerie (Paris), le rockeur portugais Paulo Furtado, alias The Legendary Tigerman, n’a pas renié son plaisir à partager son savoir-faire scénique. Retour sur un concert cinématographique et plein de charme blues. [...]
[LIVE REPORT] The Libertines @ Zénith de Paris 2014

[LIVE REPORT] The Libertines @ Zénith de Paris 2014

Avec les Libertines, on peut s’attendre à tout, au pire comme au meilleur… Pour leur concert de reformation au Zénith de Paris, les Anglais n’ont pas failli à leur réputation. Trois premières parties au lieu des deux initialement prévues, un concert qui commence plus tard qu’annoncé, un [...]
[COME BACK] Archive : nouvel album Restriction et tournée en France en 2015

[COME BACK] Archive : nouvel album Restriction et tournée en France en 2015

Alors qu’il sera de passage au Grand Rex (Paris) le mois prochain pour défendre son projet audiovisuel AXIOM, Archive surprend son monde. Le groupe vient d’annoncer la sortie d’un nouvel album en janvier 2015 et diffuse le single Kid Corner. En prime, les Anglais seront en concert [...]
[COME BACK] Pond annonce une nouvelle mission spatiale pour janvier

[COME BACK] Pond annonce une nouvelle mission spatiale pour janvier

Leur concert donné en juin dernier au Point Ephémère (Paris) a été l’un des meilleurs de l’année. Alors, quand on apprend que les Australiens de Pond sortiront le successeur de l’excellent Hobo Rocket (2013) en janvier prochain, notre sang ne fait qu’un tour. L’album Man It Feels [...]
[COME BACK] Sleater-Kinney exprime son désamour urbain en janvier

[COME BACK] Sleater-Kinney exprime son désamour urbain en janvier

Le trio punk féminin Sleater-Kinney vient de confirmer la parution d’un nouvel opus en janvier prochain. No Cities to Love sera le premier album du groupe à paraître en l’espace de 10 ans. Pour fêter ça, la vidéo du single Bury Our Friends vient d’être dévoilée et [...]

Photos Soirée Coop’ @ La Flèche d’Or 2012 : The Cast of Cheers, Citizens!, KCPK

SOIREE COOP' @ LA FLECHE D'OR 2012 : THE CAST OF CHEERS, CITIZENS!, KCPK

La soirée Coop’ était de retour à la Flèche d’Or pour célébrer sa nouvelle édition. Le label Cooperative Music présentait à cette occasion ses jeunes poulains The Cast of Cheers et Citizens! après un warm up assuré par KCPK. Et même s’il n’y a pas de compétition officielle, les Irlandais de The Cast of Cheers ont décroché la claque d’or de cette soirée !


*** Les photos ne sont pas libres de droits /// All rights reserved ***

Pour se mettre dans le bain, KCPK, ambianceur des soirées mythiques parisiennes Panik, se place aux platines aux alentours de 20h30. La Flèche d’Or est encore clairsemée et écoute distraitement le set electro du DJ. Sans prêter attention à l’ambiance moribonde de ce début de soirée, le DJ opine du chef derrière ses platines tout au long d’un set d’une trentaine de minutes.

Sur le fameux Reptile, un faux airs de Sparks et de Talking Heads ravit nos oreilles

Précédé par le single Reptile, extrait de son premier album Here We Are à paraître le 28 mai 2012, Citizens! se présente sur les coups de 21h30. La Flèche d’Or est alors beaucoup plus remplie et trépigne à l’idée de voir le quintette londonien en action. En introduction, les lumières vacillent sur une musique un peu louche. « Nous sommes Citizens! » balance le frontman en français. Immédiatement, le groupe propose une entame fringuante à la basse linéaire et aux claviers virevoltants. Sur ce premier titre et le suivant, le fameux Reptile, un faux airs de Sparks et de Talking Heads ravit nos oreilles. Les mélodies pop et dansantes s’enchaînent.

Cette folie douce se poursuit avec Love You More, titre mi afro beat, mi pop romantique. La musique du groupe est immédiate, facile d’accès et on se laisse agréablement porter par ses chansons. Le frontman module sa voix et s’agite derrière son micro. L’émotion passe au fil des morceaux. Au milieu du set, le groupe invite le public à le rejoindre à une after party au Cha Cha Club. Il s’adonne ensuite au style funk blanc cher aux Talking Heads. La Flèche d’Or se dandine. Des bras se lèvent pour accompagner l’intro montante de True Romance.

Citizens! place habilement qu’il se produira au Point Ephémère (Paris) le 7 juin avant de repartir à l’assaut avec un dernier morceau à l’inspiration Devo. Des phrases de claviers robotiques et une voix chargée de reverb excitent la Flèche d’Or une dernière fois. Les Londoniens finissent sur une note rock avant de s’éclipser après 30 minutes de show. Alex Kapranos (Franz Ferdinant) les adore et a mis son nez dans l’enregistrement du premier album. On a hâte d’entendre cette galette.

Un grand tour de manège robot rock

Mais la prestation de Citizens! va être totalement éclipsée par celle du groupe robot rock irlandais The Cast of Cheers. A 22h30, les outsiders de la soirée se pointent. On a entendu d’eux le single Family et on les découvre vraiment ce soir. Une guitare pleine de reverb résonne, une batterie rentre-dedans se met en place, une voix conquérante s’impose. Le frénétique Trucks at Night met d’emblée la Flèche d’Or dans la bain. « Nous sommes The Cast of Cheers » lance le frontman en français. Il se bat ensuite contre un ennemi invisible sur Building Blocks. Les mélodies de chant sont hachées. Les arrangements sont non-conventionnels. On approuve des deux oreilles.

« C’est génial de jouer à Paris. C’est la première fois » lance le guitariste avant que des claquements de baguettes n’annoncent le single Family. Le groupe est en mode automatique et dégage une énergie phénoménale. Il relâche un peu la pression avec le groove imparable d’Human Elevator. Mais les solos de guitares épileptiques se poursuivent néanmoins. Après une pause de 30 secondes pour reprendre un peu son souffle, The Cast of Cheers embraie avec Animals. On commence à comprendre la formule du quatuor : une basse bien présente, des guitares un peu afro beat, un chant énergique, le tout saupoudré d’une vibe robot rock. Le cocktail est percutant et ne laisse aucun répit à l’auditoire.

« Notre français est terrible » lance le guitariste. « Notre manager nous a appris quelques mots : ‘bonjour’. Vous pouvez nous donner des cours après ». Goose et sa batterie frénétique ne relâchent pas la pression. Dansant, débraillé, généreux… les adjectifs nous manquent. Les musiciens ne tiennent pas en place emportés par leur propre énergie. La Flèche d’Or assiste à une véritable révélation et s’agite gaiement. Les poils se hérissent sur le robot rock Auricom. L’intensité est permanente. I Am Lion et Pocé Mit conclue cette prestation coup de poing, ce grand tour de manège robot rock qui aura duré 35 minutes. L’album sortira le 19 juin 2012. L’attente va être longue…

LA SET LIST COMPLÈTE :

THE CAST OF CHEERS

TRUCKS AT NIGHT
BUILDING BLOCKS
FAMILY
HUMAN ELEVATOR
ANIMALS
GOOSE
AURICOM
I AM LION
POCE MIT

/// Textes : Mr. Grieves /// Crédit photos : © Joëlle Rasoarivelo ///

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


Transmusicales de Rennes 2014 : demandez le programme !
Alex G : le prodige lo-fi pop en écoute
Zapping de la semaine : Weezer, Liars, Bass Drum of Death, Alex G...
Foxygen : ...And Star Power, l'album remue-méninges en écoute
The Drums : nouvel album Encyclopedia en écoute, concert à Paris en novembre
Grand Blanc
Zapping de la semaine : The Black Angels, Diarrhea Planet, Iceage, Alt-J...
Photos Festival Rock en Seine 2014 /// Jour 1

Article posté dans la catégorie Live Reports.