PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe
[LIVE REPORT] Les Eurockéennes de Belfort 2014

[LIVE REPORT] Les Eurockéennes de Belfort 2014

102 000 festivaliers, 15 000 campeurs… la 26ème édition des Eurockéennes de Belfort a fait le plein en réunissant The Black Keys, Franz Ferdinand, Robert Plant, Little Dragon, Biffy Clyro, Foster the People ou encore Ghost. Compte-rendu des festivités en images. [...]
[LIVE REPORT] Interpol @ L’Alhambra 2014

[LIVE REPORT] Interpol @ L’Alhambra 2014

Alors que l’été venait de prendre ses quartiers, Interpol avait décidé d’entamer une nouvelle campagne par un concert en toute intimité à l’Alhambra (Paris). Les New-Yorkais ne sortiront leur nouvel opus El Pintor (anagramme d’Interpol) qu’en septembre prochain mais ils ont réservé au public parisien la primeur [...]
[BONNES VACANCES] Le guide des albums de la rentrée 2014

[BONNES VACANCES] Le guide des albums de la rentrée 2014

Pixbear hiberne même en été ! Nous serons de retour à la fin du mois d’août pour une nouvelle saison musicale. En attendant, nous vous proposons le guide des albums de la rentrée prochaine. Au programme : Alt-J, Julian Casablancas, Death from Above 1979, Pink Floyd, Interpol, Robert Plant, [...]
[LIVE REPORT] The Dukes @ Pan Piper 2014

[LIVE REPORT] The Dukes @ Pan Piper 2014

En cette soirée de Fête de la Musique, le duo rock The Dukes investissait le Pan Piper (Paris) avec, en première partie, J.F.K.. Shanka et Greg Jacks, deux ex-No One Is Innocent, présentaient à cette occasion leur nouvel album Smoke Against the Beat. Une déferlante de décibels [...]
[LIVE REPORT] Brian Jonestown Massacre @ Le Bataclan 2014

[LIVE REPORT] Brian Jonestown Massacre @ Le Bataclan 2014

Après un passage à vide et quelques albums décevants, Anton Newcombe et son Brian Jonestown Massacre orchestrent un retour au complet avec un quatorzième album fort réussi, Revelation, qui renoue avec les meilleurs moments de leur carrière. Et la cohésion du groupe se confirme sur scène ! Retour [...]
[FACE A FACE] Simian Ghost en session photos à Paris

[FACE A FACE] Simian Ghost en session photos à Paris

De passage à Paris dans le cadre de la promotion de leur nouvel opus The Veil, les Suédois de Simian Ghost nous ont accordé une session photos dans les rues de Montmartre. Un peu de fraîcheur en plein soleil ! [...]

Photos Katerine @ La Cigale 2010

NEWS LIVE REPORT BIOGRAPHIE DISCOGRAPHIE

KATERINE @ LA CIGALE 2010

Le 7 novembre 2010, le fantasque Katerine clôturait la série de concerts du festival Les Inrocks Black XS à la Cigale. D’abord annoncé comme simple invité de la soirée, le chanteur a livré une prestation complète composée essentiellement des titres de son nouvel opus Philippe Katerine.


Quand on a découvert la pochette kitsch de son nouvel album présentant l’artiste entouré de ses parents et son premier clip « naturiste » La Banane, on s’est dit que Katerine allait encore nous offrir de grands moments décalés. Les spectateurs du festival, déjà rassasiés par la prestation énergique de Kele, sont donc impatients à l’idée de retrouver le chanteur sur scène. A 22h15, le brouhaha s’interrompt lorsque Katerine entre en scène affublé d’un jogging du plus bel effet et d’un ballon de basket.

C’est osé mais, bizarrement, ça passe

Le saviez-vous ? Dans sa jeunesse, l’artiste a joué au basketball à un bon niveau. Pourtant, ce soir, il ne nous fait pas une démonstration. Au lieu de cela, il assure quelques dribbles approximatifs avant de jeter le ballon dans le public. Un spectateur très habile le lui renvoie. Katerine l’attrape et lance un regard complice qui déclenche les premiers rires de cette fin de soirée. Il est rejoint par trois musiciens de la Secte Humaine. Contrairement à la tournée précédente, le son est plus brut et rock. La basse, la guitare et la batterie sont sans fioriture.

Le concert commence avec La Reine d’Angleterre et ses couplets irrévérencieux « Je suis la Reine d’Angleterre et je vous chie à la raie ». D’entrée, le public livre une véritable ovation au chanteur. Katerine enchaîne ensuite avec Moustache et ses paroles minimalistes entrecoupées de rires. C’est osé mais, bizarrement, ça passe. « Il fait chaud » lance le trublion avant de se mettre torse nu. « Jai froid » et il passe un t-shirt. C’est au tour de sa chanson Des bisous de caresser les oreilles de la Cigale. L’hymne peace and love de l’année !

Quel punk ce Philippe !

Katerine poursuit l’exposition de ses nouveaux morceaux avec le minimaliste Bien Mal. « Je me sens bien, je me sens mal » suffit à faire une chanson. La bière aidant, ça rigole de bon coeur. Le chanteur distille ensuite un excellent Liberté avec ses paroles « Liberté, mon cul, Egalité, mon cul, Fraternité… ». Katerine s’essuie les pieds sur la devise de la République comme sur un paillasson. Son texte irrévérencieux typiquement français mêlé à une musique country fait bouger les fesses des spectateurs. On aime. C’est court mais c’est bon. Chaque chanson excède d’ailleurs rarement les deux minutes. Quel punk ce Philippe !

Le chanteur enchaîne rapidement sur son single nihiliste et hédoniste La Banane et son refrain « Laissez-moi manger tout nu ma banane sur la plage ». Cette chanson est ponctuée par un jet de banane d’une grâce peu commune. Katerine joue au débile puis reprend son sérieux pour nous raconter une histoire que l’on connaît déjà. C’est le fameux Marine Le Pen. « Elle a dit à la radio qu’elle adorait cette chanson. C’est normal, elle est débile. Allez, on zappe le dossier ». La Cigale rigole avec lui.

Il recommande des promenades nocturnes sous ecstasy

Le chanteur part ensuite en ballade avec Paris-Vélib au cours de laquelle il recommande vivement des promenades nocturnes sous ecstasy… Suit Té-lé-phone, critique amusée de l’omniprésence de cet appareil dans nos vies, puis Le Rêve où il révèle avec effroi avoir rêver qu’il suçait Johnny. C’est du grand n’importe quoi.

Katerine entonne ensuite Philippe. « Comment tu t’appelles » répond le public en choeur. Sa participation active est finalement récompensée par un « Ta gueule » rapide et cinglant suivi d’un sourire narquois si fréquent chez le bonhomme. Le groupe pose alors une ambiance dark à l’occasion d’Excuse-moi. Pour cette chanson au bon goût de sperme, Katerine s’empare d’une guitare et impose brièvement une ambiance heavy rock. Sur ces bonnes paroles, il part en coulisses avec ses acolytes. Il est 22h55 et la Cigale en veut encore.

Katerine revient seul quelques instants plus tard pour livrer a cappella l’enfantin Patati Patata. Il présente ensuite ses trois musiciens puis lance le fameux Louxor J’adore, attendu par tous ceux qui le suivent depuis son album précédent. Comme d’habitude, le public joue le jeu, hue dès qu’il coupe le son… La version est raccourcie mais le plaisir demeure intact. A 23h tapantes, Katerine salue la salle et s’éclipse. On aura passé un très bon moment. La nouvelle tournée du chanteur s’annonce vraiment très bien.

LA SET LIST COMPLèTE :

LA REINE D’ANGLETERRE
MOUSTACHE
DES BISOUS
BIEN MAL
LIBERTE
LA BANANE
MARINE LEPEN
PARIS-VELIB
TE-LE-PHONE
LE REVE
PHILIPPE
EXCUSE-MOI

:::

PATATI PATATA
LOUXOR J’ADORE

/// Textes : Mr. Grieves /// Crédit photos : © Joëlle Rasoarivelo ///

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


Beck enrôle Jack White, Jarvis Cocker et les Sparks pour l'album Song Reader
GOAT : les Suédois sous acide de retour en septembre avec l'album Commune
Shellac : nouvel album Dude Incredible en septembre, le premier en sept ans !
Karen O (Yeah Yeah Yeahs) annonce un premier album solo
Beverly : l'album du nouveau projet de Frankie Rose en écoute en avant-première
Perfect Pussy : la furie noise punk en concert au Trabendo (Paris) en juillet
Aphex Twin : l'album Caustic Window enfin en écoute !
Mastodon : nouvel album Once More 'Round the Sun en écoute en avant-première

Article posté dans la catégorie Live Reports.