PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe
[LIVE REPORT] Forever Pavot @ La Maroquinerie 2014

[LIVE REPORT] Forever Pavot @ La Maroquinerie 2014

Quelques semaines après l’avoir vu à l’Alimentation Générale (Paris) en petit comité, Forever Pavot montait en gamme en se produisant à la Maroquinerie (Paris) en première partie de Tahiti 80. Compte rendu en images de ce concert où se sont mêlées influences psychédéliques, jazz fusion et pop [...]
[CONCOURS] Gagnez des places et des tote bags pour le Winter Camp Festival !

[CONCOURS] Gagnez des places et des tote bags pour le Winter Camp Festival !

Paris, Lyon, Lille, Bordeaux, Nantes, Nîmes et Le Havre accueilleront du 9 au 13 décembre 2014 la nouvelle édition du Winter Camp Festival. Au programme : The Amazing Snakeheads, J Mascis, The Wytches, Fyfe, Samaris, She Keeps Bees ou encore PS I Love You et Mirel Wagner. [...]
[LIVE REPORT] Pitchfork Music Festival 2014 /// Jour 3

[LIVE REPORT] Pitchfork Music Festival 2014 /// Jour 3

Pitchfork Music Festival 2014. Dernière soirée et quelle soirée ! Les programmateurs avaient réuni les forces vives de l’indie pop et electro pour un plateau taillé pour les noctambules : d’abord, en warm up, Jessy Lanza, Charlotte OC, Tobias Jesso Jr, Kwamie Liv, Movement et [...]
[STREAMING] Centenaire : Somewhere Safe, l’album fuzzy et sophistiqué en écoute

[STREAMING] Centenaire : Somewhere Safe, l’album fuzzy et sophistiqué en écoute

Le groupe parisien Centenaire livre cette semaine son nouvel opus Somewhere Safe. Sa mixture à la fois fuzz, dissonante et sophistiquée est à expérimenter en intégralité dès aujourd’hui, en attendant patiemment son passage à la Maroquinerie (Paris) prévu le 28 novembre prochain. [...]
[STREAMING] Movie Star Junkies : humeurs garage démoniaques en écoute

[STREAMING] Movie Star Junkies : humeurs garage démoniaques en écoute

Originaires de Turin (Italie), les Movie Star Junkies seront de retour lundi prochain avec un nouvel opus baptisé Evil Moods. Sous influence garage punk, ce disque est à découvrir en intégralité dès maintenant. Pour info, le groupe finira sa tournée française le 28 novembre prochain par un [...]
[DECOUVERTE] Les Tigres du Futur : quand le rock psyché rencontre des ninjas et des morts-vivants…

[DECOUVERTE] Les Tigres du Futur : quand le rock psyché rencontre des ninjas et des morts-vivants…

Groupe fondé en 1978 selon la légende, Les Tigres du Futur seront prochainement de retour avec un nouvel album. En attendant, ces Parisiens, élevés au rock psyché sous amphétamine et au cinéma français des années 70, ont ré-édité récemment leur premier essai Illusions Sonores Vol.1 (2012) en [...]

Photos Amon Tobin @ L’Olympia 2012

NEWS LIVE REPORT BIOGRAPHIE DISCOGRAPHIE

AMON TOBIN @ L'OLYMPIA 2012

On l’avait connu breakbeat et drum ‘n bass mais Amon Tobin a plus d’un tour dans son sac. En cette soirée de mai, le Brésilien investissait l’Olympia (Paris) pour un show audiovisuel autour de son nouvel opus ISAM à l’orientation plus expérimentale. Le voyage intergalactique fut inoubliable !


*** Les photos ne sont pas libres de droits /// All rights reserved ***

En attendant la venue d’Amon Tobinla musique d’ambiance plante le décor. Balancés à fond dans les enceintes de l’Olympia,, les sons electro saturés font monter la pression chez les fans qui appellent furieusement le DJ. A 21h20, leurs appels sont entendus. Le gardien du temps electro à l’ancienne fait son apparition ou, plutôt, une immense structure fait son apparition proposant d’entrée de jeu des visuels cubiques futuristes. Des éruptions de fumées virtuelles garnissent l’installation en rythme avec les déflagrations de basse.

On vient voir Amon Tobin comme on va en pélerinage

Au bout de quelques minutes, Amon Tobin apparaît enfin. Placé derrière la structure, il se présente par un jeu de lumière en transparence. Totalement prisonnier au sein de visuels qui en mettent plein la vue, il reçoit à chacune de ses apparitions des applaudissements fournis. Au fil d’un spectacle hors du temps, Amon Tobin nous transporte dans un voyage intersidéral. Quelques visages se dessinent sur la structure pour accompagner les morceaux avec du chant. C’est Amon Tobin qui a lui-même enregistré ces voix et les a mixées de telle sorte qu’on ait l’impression d’entendre des voix féminines. Très bien fait. L’Olympia se laisse porter comme dans un rêve.

Le spectacle est très éloigné de ce que l’on peut attendre d’Amon Tobin. Finis la drum ‘n bass et le breakbeat, les ambiances sont plus posées, parfois en mode shaolin 2.0, parfois proche de l’univers de Kraftwerk, dans un balancement perpétuel entre musiques planantes et viscérales. On vient voir Amon Tobin comme on va en pèlerinage. L’artiste propose une musique éloignée de la pop commerciale accommodée à la soupe electro que l’on peut entendre à la radio.

L’expérience visuelle est unique

L’Olympia se déplace dans le décor et visite différentes planètes, galvanisé par la puissance inéluctable des compositions magistrales. Les beats se font lourds. L’expérience visuelle est unique. A 22h10, les projections s’éteignent. Les applaudissements et les sifflets fusent de toute part. Amon Tobin passe devant la structure et vient saluer ses fans. Il reprend rapidement sa place pour un premier rappel dans une veine plus drum ‘n bass. Le DJ retrouve ses premières amours. Les projections visuelles se font de plus en plus intenses et l’euphorie gagne les rangs.

Les spectateurs sont chaud-bouillants et, après un nouveau passage devant la structure sa casquette bien vissée sur la tête et son verre à la main, Amon Tobin leur offre un dernier rappel. Sur une musique contemporaine, le décor s’anime à nouveau. Des cubes s’effondrent. Finalement, l’installation s’embrase et se consume virtuellement pour signifier la fin du show. Il est 22h40. Amon Tobin revient une dernière fois saluer le public et trinque avec eux. La salle se rallume brutalement. Circulez. Y’a rien à voir ! Un peu abrupt comme final mais quelle claque visuelle et auditive. Bravo !

LA SET LIST COMPLÈTE :

JOURNEYMAN
PIECE OF PAPER
BEDTIME STORIES
WOODEN TOY
LOST AND FOUND
SLOWLY
MACHINE GUN
KITTY CAT
GOTO 10
SURGE
DROPPED FROM THE SKY

:::

FOOLS RYTHM

:::

NIGHT SWIM
HORSEFISH

/// Textes : Mr. Grieves /// Crédit photos : © Joëlle Rasoarivelo ///

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


Pere Ubu : la légende rock expérimental en concert à Paris en janvier
Allah-Las : une vague 60's déferle sur la France en février
Zapping de la semaine : David Bowie, Motorama, Carl Barât & The Jackals, Deerhoof...
The Art of McCartney : l'album hommage à Paul McCartney en écoute
The Felines : le trio garage rock féminin danois sort les griffes
Zapping de la semaine : Ty Segall, Tahiti 80, tUnE-yArDs, The Drums...
Julian Casablancas en concert au Casino de Paris en décembre
Bagarre

Article posté dans la catégorie Live Reports.