PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe
[LIVE REPORT] Rock en Seine 2014 /// Jour 3

[LIVE REPORT] Rock en Seine 2014 /// Jour 3

Rock en Seine 2014. The Final Chapter. En ce dimanche, les organisateurs du festival proposaient un final en apothéose avec Queens of the Stone Age mais également un voyage en terre indie 90’s avec Thurston Moore et Stephen Malkmus sans oublier du gros son avec Blood Red [...]
[FACE A FACE] Grand Blanc en session photos à Rock en Seine

[FACE A FACE] Grand Blanc en session photos à Rock en Seine

Auteur récemment d’un EP éponyme, le groupe cold wave français Grand Blanc a pris sur son précieux temps pour poser devant notre objectif à Rock en Seine. Il est actuellement en tournée en France. A ne pas manquer ! [...]
[LIVE REPORT] Rock en Seine 2014 /// Jour 2

[LIVE REPORT] Rock en Seine 2014 /// Jour 2

Rock en Seine 2014. Acte 2. En ce samedi au ciel un poil menaçant, le festival réunissait en tête de gondole revival 90’s The Prodigy et Portishead mais faisait également la part belle à de plus jeunes pousses telles que Alb, Thee Oh Sees, St. Vincent, The [...]
[COME BACK] Primus : le trio mythique adapte Charlie et la chocolaterie

[COME BACK] Primus : le trio mythique adapte Charlie et la chocolaterie

20 ans après leur dernière collaboration, Les Claypool, Larry LaLonde et Tim « Herb » Alexander donneront leur version du film Charlie et la chocolaterie (1971). Chocolate Factory with the Fungi Ensemble sortira le mois prochain et deux chansons sont d’ores et déjà en écoute. Comme toujours avec Primus, [...]
[COME BACK] Buzzcocks : quarante ans et toutes ses dents pour un nouvel album !

[COME BACK] Buzzcocks : quarante ans et toutes ses dents pour un nouvel album !

Le mois prochain, les légendaires Buzzcocks sortiront un nouvel opus intitulé The Way. En amont, le groupe, qui fêtera prochainement ses 40 ans, propose d’écouter le single It’s Not You. Cet album marque son retour, huit ans après la sortie de Flat-Pack Philosophy. Entre-temps, les Anglais ont [...]
[STREAMING] King Tuff : Black Moon Spell, l’album rock ensorcelé en écoute

[STREAMING] King Tuff : Black Moon Spell, l’album rock ensorcelé en écoute

La semaine prochaine, Kyle Thomas, alias King Tuff, sortira son nouvel opus Black Moon Spell auquel a collaboré Ty Segall. Vous pouvez dès aujourd’hui jeter une oreille à l’intégralité de ce disque et vous préparez à prendre une place pour son concert au Point Ephémère (Paris) annoncé [...]

Back in Time : le jour où Angus Young (AC/DC) est venu au monde

BACK IN TIME : LE JOUR OU ANGUS YOUNG (AD/DC) EST VENU AU MONDE

Il y a des jours importants dans l’histoire du rock et Pixbear vous les fait (re)découvrir. Le 31 mars 1955, naissait Angus Young, guitariste soliste d’AC/DC. Le bonhomme fête donc aujourd’hui ses 57 ans. Retour sur sa carrière avec plusieurs concerts d’AC/DC à visionner en intégralité.

Angus Young est né le 31 mars 1955 à Glasgow (Ecosse). Dès son plus jeune âge, il est marqué par la musique de Little Richard. A l’âge de 15 ans, il abandonne l’école. A 18 ans, il déménage à Sydney (Australie) avec ses parents  et ses deux frères Malcolm et George. Angus Young se met à la guitare inspiré par Jimi Hendrix, John Lee Hooker et les Kinks. Il achète sa première Gibson d’occasion.

Les débuts d’AC/DC et le succès d’Highway to Hell

Le guitariste rejoint la formation Kantuckee puis fonde avec son frère Malcolm le groupe AC/DC en 1973. Le duo est entouré alors de Colin Burgess (batterie), Larry Van Kriedt (basse) et Dave Evans (chant). Angus Young essaie les costumes de Spider-Man, Zorro ou encore Superman avant de choisir de porter sa mythique tenue d’écolier de la Ashfield Boys High School de Sydney. En 1974, Angus et Malcolm Young enrôlent Bon Scott (chant) avec qui ils ré-enregistrent leur premier single Can I Sit Next to You Girl. Ils s’entourent également de Phil Rudd (batterie) et Mark Evans (basse).

Après avoir sorti en Australie les albums High Voltage et T.N.T., le groupe signe un contrat international avec Atlantic Records. Il joue alors dans des stades en première partie de Black Sabbath, Aerosmith ou encore Kiss. La compilation High Voltage regroupant des titres des albums High Voltage et T.N.T. permet au groupe de lancer sa carrière en dehors de l’Australie. En 1976, AC/DC revient avec Dirty Deeds Done Dirt Cheap. Ce disque ne sera édité aux Etats-Unis qu’en 1981. En 1977, le groupe livre Let There Be Rock. A la fin de l’enregistrement de ce disque, Mark Evans est remplacé par Cliff Williams (basse). Suit Powerage en 1978. L’année suivante, AC/DC devient incontournable avec la parution de son album Highway to Hell.

Au cours des concerts du groupe, Angus Young se fait particulièrement remarquer par son style énergique, ses sauts, ses déplacements sur scène (notamment la danse du canard emprunté à Chuck Berry) et ses mouvements au sol. Il monte aussi fréquemment sur les épaules de Bon Scott pour fendre la foule.


AC/DC @ The Hippodrome Golders Green (Londres) – 27/10/1977 (concert intégral)

Mort de Bon Scott et renaissance avec Who Made Who

Le 19 février 1980, Bon Scott meurt étouffé par son vomi suite à une soirée beaucoup trop arrosée à Londres (Angleterre). Angus Young décide avec ses camarades de poursuivre l’aventure arguant que cela aurait été le souhait du défunt chanteur. AC/DC recrute Brian Johnson (chant). En juillet 1980, le groupe livre son septième album Back in Black qui s’écoulera à plus de 45 millions d’exemplaires dans le monde. Suivent For Those About to Rock (1981) et Flick of the Switch (1983). Parallèlement, Phil Rudd est remplacé par Simon Wright (batterie). Le groupe connaît alors un petit passage à vide.

Il faut attendre l’album Who Made Who (1986) pour le voir revenir en grâce. En 1988, AC/DC entre au Hall of Fame australien. Le succès commercial se confirme ensuite avec Blow Up Your Video (1988). Sur la tournée des stades qui accompagne l’album, Malcolm Young est remplacé temporairement par son neveu Stevie Young (guitare). Simon Wright cède sa place à Chris Slade (batterie). A partir de l’album qui suit, The Razors Edge (1990), Angus et Malcolm Young assurent à eux-seuls la composition des morceaux. Le disque connaît un énorme succès et la tournée donne lieu au double album Live (1992). Son passage au festival Monsters of Rock fait l’objet du DVD Live at Donington.

En 1994, Phil Rudd (batterie) ré-intègre AC/DC. L’année suivante, le groupe livre l’album Ballbreaker produit par Rick Rubin (Slayer, Danzig, Red Hot Chili Peppers). En l’an 2000, AC/DC revient avec Stiff Upper Lip. Entre chacun de ces albums, les Australiens mènent de gigantesques tournées mondiales. En 2003, ils entrent au Rock and Roll Hall of Fame.


AC/DC @ Capitol Centre (Landover) – 20/12/1981 (concert intégral)


AC/DC @ Plaza de Toros de Las Ventas (Madrid) – 10/07/1996 (concert intégral)


AC/DC @ Munich 2001 (concert intégral)

Black Ice et nouvel album pour 2013

En 2008, AC/DC livre son seizième album Black Ice produit par Brendan O’Brien (Pearl Jam, Aerosmith, Bruce Springsteen). Ce disque se place directement à la première place des charts dans 29 pays. La tournée dure pratiquement deux ans. En avril 2010, le groupe signe la bande originale du film Iron Man 2. L’année suivante, paraît le DVD Live at River Plate.

Lors de la soirée de lancement du DVD organisée à l’Hammersmith Apollo de Londres (Angleterre) le 6 mai 2011, Angus Young annonce qu’AC/DC devrait sortir un nouvel album d’ici 2013, année qui marquera les 40 ans du groupe. Une nouvelle tournée serait mise en place pour l’occasion. En attendant, le guitariste fête aujourd’hui ses 57 ans. Nous lui souhaitons un joyeux anniversaire ! L’occasion de vous conseiller ce lien, une base de données de lives audio d’AC/DC enregistrés tout au long de sa longue carrière !

ANGUS YOUNG

Publié le 31/03/2012

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


Primus : le trio mythique adapte Charlie et la chocolaterie
Kraftwerk annonce une résidence de huit concerts à Paris
Wampire ouvre son Bazaar synth pop en octobre
Greys : la déferlante sonique s'abat sur la France en octobre
Grand Blanc
Foxygen : nouvelles vibrations cosmiques en vue avec l'album ...And Star Power
Julian Casablancas étale sa tristesse rétro-futuriste avec Human Sadness
Reptile Youth : la relève indie pop danoise en concert à Paris et Lille en septembre

Article posté dans la catégorie News.