PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe
[SOIREE] Pixbear vous convie à sa soirée Jeudi Live au Truskel le 23 avril

[SOIREE] Pixbear vous convie à sa soirée Jeudi Live au Truskel le 23 avril

Le 23 avril 2015, Pixbear organisera sa troisième soirée Jeudi Live au Truskel en partenariat avec OÜI FM et le Truskel (Paris). A cette occasion, le groupe April Was a Passenger donnera un concert aux influences electro pop. Cette prestation sera suivie d’un DJ set. Venez [...]
[FACE A FACE] Paul Rannaud (Volage) en session photos à Paris !

[FACE A FACE] Paul Rannaud (Volage) en session photos à Paris !

Depuis la parution de l’album Heart Healing à l’automne dernier, le groupe psychédélique français Volage nous a tapé dans l’oreille. Son chanteur/compositeur Paul Rannaud a posé devant notre objectif au cours d’une session photos organisée à Paris. [...]
[BUZZROCKS] Les 9 animaux préférés des Beatles

[BUZZROCKS] Les 9 animaux préférés des Beatles

Avec un nom de groupe réunissant les scarabées (beetles) et le rythme rock ‘n roll (beat), les Beatles ne pouvaient se passer des animaux. Pixbear s’est amusé à répertorier les bestioles qui jalonnent le répertoire du groupe. Lors de cette étude approfondie, nous avons remarqué que c’est [...]
[CONCOURS] Gagnez des places pour le concert des Monsters au Point Ephémère (Paris) !

[CONCOURS] Gagnez des places pour le concert des Monsters au Point Ephémère (Paris) !

Le 6 avril prochain, le groupe énervé The Monsters se produira au Point Ephémère (Paris). Emmenés par le diabolique Reverend Beat-Man, ces Suisses distillent une mixture garage punk, rockabilly, thrash et rock primitif. Pixbear vous propose de gagner des places pour vous prendre une bonne claque ! [...]
[COME BACK] Someone Still Loves You Boris Yeltsin de retour en juin avec un nouvel album

[COME BACK] Someone Still Loves You Boris Yeltsin de retour en juin avec un nouvel album

Deux ans après la sortie de Fly By Wire, la formation indie pop américaine Someone Still Loves You Boris Yeltsin vient d’annoncer son retour pour juin prochain avec un nouvel album baptisé The High Country. Ce disque est précédé du single Step Brother City à l’efficacité redoutable. [...]
[INSOLITE] Ben Stiller : son album punk datant de 1982 bientôt ré-édité !

[INSOLITE] Ben Stiller : son album punk datant de 1982 bientôt ré-édité !

C’est une nouvelle qui va intéresser tous les fans de Ben Stiller et les plus curieux d’entre nous. Avant de connaître le succès au cinéma, l’acteur a officié en tant que batteur dans le groupe punk Capital Punishment. En 1982, le trio avait sorti son unique album [...]

Photos Dez Mona @ La Maroquinerie 2010

NEWS LIVE REPORT BIOGRAPHIE DISCOGRAPHIE

DEZ MONA @ LA MAROQUINERIE 2010

En cette soirée du 27 octobre, Dez Mona précédait Eté 67 et The Tellers. Devant un public visiblement composé en majorité par des adolescente(e)s, la sauce prendra t-elle ?


Gregory Frateur investit la scène seul et offre un titre a cappella aux spectateurs. Il est rejoint par le reste du groupe au bout de quelques minutes. Dez Mona est emmené par le frontman Gregory Frateur doté d’une énergie incomparable et de Nicolas Rombouts, à la contrebasse, qui distribue des notes élégantes toute en délicatesse et discrétion.

« Est-ce que parmi vous il y aurait des chanteurs ou des chanteuses ? »

Avec leur son mélangeant rock, soul voire jazz, les Belges produisent un set assez classe. Les lumières sont belles, le son est au point. Gregory est très expressif. Habité par ses chansons, il se laisse complètement aller. Au bout de deux titres, le frontman enlève ses chaussures. Cela fait-il partie de la mise en scène ? On se dit que, peut être, ses chaussures lui font tout simplement mal… Il tente de partager l’émotion, de réveiller le public et de le faire participer en lui adressant « est-ce que parmi-vous il y aurait des chanteurs ou des chanteuses ? ». Le public ne réagit pas. Le frontman lance à nouveau « peut être que vous ne comprenez pas mon français ?… » et il refait l’annonce en anglais mais là encore sans succès.

Grégory ne se laisse pas pour autant déstabiliser par ce public peu réactif. Il passe à la vitesse supérieure. Il s’approche au plus près du public. Assis sur le bord de la scène, il arrive enfin à le faire participer. Les spectateurs coopèrent et chantent sans rechigner les choeurs répétitifs avec le groupe.

Dez Mona n’est pas un groupe joyeux

Dez Mona n’est pas un groupe joyeux. Ses compositions reflètent la passion. Ses musiques respirent l’intelligence, le souci du détail, l’envie de ne pas faire comme les autres. Oui, pas comme les autres, car Gregory est un compositeur, chanteur en voie de disparition. Avec sa voix et sa manière de se produire sur scène, il est un phénomène. Nicolas est un contrebassiste, auteur, compositeur, qui a l’air sorti tout droit des années hippies. Caché derrière son instrument, sa grosse barbe et ses lunettes, il impressionne. On suppose que c’est un personnage non-conformiste. Ces deux-là se sont bien trouvés…

Au bout de 30 minutes de ballade dans un monde musical proche de Nick Cave (sans la voix), de Nina Simone ou encore d’Antony and the Johnsons, Dez Mona, content de sa prestation, quitte la salle en saluant un public parisien plutôt froid.

LA SET LIST COMPLÈTE :

JACK’S HAT
OUR TIME
A 30 E 30
TAKE CARE
CARRY ON
GET OUT OF HERE
I GOT TO KNOW

/// Textes : Lucy Seeds /// Crédit photos : © Joëlle Rasoarivelo ///

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


Peter Hook amène Joy Division à l'église
Parlor Snakes : rock 'n roll reptilien à découvrir sur disque et en tournée
Les 35 pépites à chiner au Disquaire Day 2015
Patti Smith jouera son album mythique Horses à l'Olympia (Paris) en octobre
Les 10 reformations attendues d'ici 2030…
Viet Cong : concert post-punk envoûtant à la Maroquinerie (Paris) en mai
Carl Barât and The Jackals, The Wave Pictures, Peace, The Districts... : les albums de la semaine en streaming
Waxahatchee

Article posté dans la catégorie Live Reports.