PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe

Photos Dez Mona @ La Maroquinerie 2010

NEWS LIVE REPORT BIOGRAPHIE DISCOGRAPHIE

DEZ MONA @ LA MAROQUINERIE 2010

En cette soirée du 27 octobre, Dez Mona précédait Eté 67 et The Tellers. Devant un public visiblement composé en majorité par des adolescente(e)s, la sauce prendra t-elle ?


Gregory Frateur investit la scène seul et offre un titre a cappella aux spectateurs. Il est rejoint par le reste du groupe au bout de quelques minutes. Dez Mona est emmené par le frontman Gregory Frateur doté d’une énergie incomparable et de Nicolas Rombouts, à la contrebasse, qui distribue des notes élégantes toute en délicatesse et discrétion.

« Est-ce que parmi vous il y aurait des chanteurs ou des chanteuses ? »

Avec leur son mélangeant rock, soul voire jazz, les Belges produisent un set assez classe. Les lumières sont belles, le son est au point. Gregory est très expressif. Habité par ses chansons, il se laisse complètement aller. Au bout de deux titres, le frontman enlève ses chaussures. Cela fait-il partie de la mise en scène ? On se dit que, peut être, ses chaussures lui font tout simplement mal… Il tente de partager l’émotion, de réveiller le public et de le faire participer en lui adressant « est-ce que parmi-vous il y aurait des chanteurs ou des chanteuses ? ». Le public ne réagit pas. Le frontman lance à nouveau « peut être que vous ne comprenez pas mon français ?… » et il refait l’annonce en anglais mais là encore sans succès.

Grégory ne se laisse pas pour autant déstabiliser par ce public peu réactif. Il passe à la vitesse supérieure. Il s’approche au plus près du public. Assis sur le bord de la scène, il arrive enfin à le faire participer. Les spectateurs coopèrent et chantent sans rechigner les choeurs répétitifs avec le groupe.

Dez Mona n’est pas un groupe joyeux

Dez Mona n’est pas un groupe joyeux. Ses compositions reflètent la passion. Ses musiques respirent l’intelligence, le souci du détail, l’envie de ne pas faire comme les autres. Oui, pas comme les autres, car Gregory est un compositeur, chanteur en voie de disparition. Avec sa voix et sa manière de se produire sur scène, il est un phénomène. Nicolas est un contrebassiste, auteur, compositeur, qui a l’air sorti tout droit des années hippies. Caché derrière son instrument, sa grosse barbe et ses lunettes, il impressionne. On suppose que c’est un personnage non-conformiste. Ces deux-là se sont bien trouvés…

Au bout de 30 minutes de ballade dans un monde musical proche de Nick Cave (sans la voix), de Nina Simone ou encore d’Antony and the Johnsons, Dez Mona, content de sa prestation, quitte la salle en saluant un public parisien plutôt froid.

LA SET LIST COMPLÈTE :

JACK’S HAT
OUR TIME
A 30 E 30
TAKE CARE
CARRY ON
GET OUT OF HERE
I GOT TO KNOW

/// Textes : Lucy Seeds /// Crédit photos : © Joëlle Rasoarivelo ///

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


Pixbear vous convie à sa soirée Jeudi Live au Truskel le 23 avril
Eels, Passion Pit, Wire, Speedy Ortiz : les albums de la semaine en streaming
Zapping de la semaine : John Carpenter, Ariel Pink, Moon Duo, Owen Pallett...
Eagles of Death Metal en concert au Trianon (Paris) en juin
Villette Sonique 2015 : demandez le programme !
Django Django s'invite au Badaboum (Paris) le 25 mars
Charles Howl : Sir Vices, l'album britpop psychédélique en écoute
Will Butler s'émancipe d'Arcade Fire : premier album solo en écoute

Article posté dans la catégorie Live Reports.