PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe
[SOIREE] Pixbear vous convie à son Jeudi Live au Truskel le 29 janvier

[SOIREE] Pixbear vous convie à son Jeudi Live au Truskel le 29 janvier

Le 29 janvier 2015, Pixbear organisera sa deuxième soirée Jeudi Live au Truskel en partenariat avec OÜI FM et le Truskel (Paris). A cette occasion, les fabuleux Tigres du Futur donneront un concert entre garage rock et psychédélisme, suivi d’un DJ set qui s’annonce percutant. Venez nombreux ! [...]
[CONCOURS] Gagnez des pass pour le festival Les Nuits de l’Alligator (Paris) !

[CONCOURS] Gagnez des pass pour le festival Les Nuits de l’Alligator (Paris) !

Du 17 février au 10 mars 2015, se déroulera la dixième édition du festival itinérant les Nuits de l’Alligator. Pixbear vous propose de remporter des pass pour assister aux concerts de Black Strobe, Heavy Trash, Jolie Holland, Hell’s Kitchen, Two Gallants, Hayseed Dixie, Bloodshot Bill, Streets of [...]
[FACE A FACE] Disco Anti Napoleon en session photos à Paris

[FACE A FACE] Disco Anti Napoleon en session photos à Paris

Les Nantais de Disco Anti Napoleon (DAN) ont livré récemment leur premier album Ascent où se rencontrent des influences pop, noise rock, psyché et krautrock. Le groupe s’est prêté au jeu d’une session photos à Paris. A suivre en 2015 ! [...]
[STREAMING] Pond, Gaz Coombes, Viet Cong, Disappears… : les albums de la semaine en streaming

[STREAMING] Pond, Gaz Coombes, Viet Cong, Disappears… : les albums de la semaine en streaming

Quoi de neuf dans les bacs cette semaine ? Pour le savoir, Pixbear vous propose sa sélection d’albums à écouter en intégralité. Au programme : les nouvelles livraisons de Pond, Gaz Coombes, Viet Cong, Disappears, The Dodos, Menace Beach, Mademoiselle K, Kitty, Daisy & Lewis, Siskiyou, Simian Ghost [...]
[STREAMING] John Carpenter : Lost Themes, la bande son sci-fi 80’s en écoute

[STREAMING] John Carpenter : Lost Themes, la bande son sci-fi 80’s en écoute

Le maître cinéaste de science-fiction John Carpenter débarquera la semaine prochaine dans le monde de la musique en sortant son premier album Lost Themes. Ce disque instrumental est diffusé dès aujourd’hui en intégralité. De quoi se plonger sans retenue dans l’univers futuriste du réalisateur. [...]
[COME BACK] Is Tropical voit tout en noir mais annonce des concerts en France

[COME BACK] Is Tropical voit tout en noir mais annonce des concerts en France

Initié à la fin de l’année dernière, le nouveau projet d’Is Tropical nous occupera pendant plusieurs mois en 2015. Les Anglais sortiront en effet leur album Black Anything en cinq fois. La première partie est d’ores et déjà en écoute et des concerts sont annoncés à Paris [...]

Photos Trailer Trash Tracys @ Le Point Ephémère 2012

NEWS LIVE REPORT BIOGRAPHIE DISCOGRAPHIE

TRAILER TRASH TRACYS @ LE POINT EPHEMERE 2012

Dans le cadre du festival Fireworks, les Anglais de Trailer Trash Tracys débarquaient au Point Ephémère avec en warm up les Américains d’Oberhofer. Deux groupes peu connus mais qui suscitaient une vive attente au vu de la foule qui se pressait ce soir-là dans la salle parisienne.


*** Les photos ne sont pas libres de droits /// All rights reserved ***

A 20h30, Oberhofer entre en piste avec son lots de morceaux très indie pop dans la brume. Entre titres posés et puissants et chansons catchy plus rythmées, le quatuor interpelle par son frontman dont la voix très particulière booste les compositions. Le public est nombreux et réceptif. En 45 minutes, Oberhofer nous donne envie d’écouter son premier album Time Capsules II. Il ne paraîtra qu’en avril prochain. Pour patienter, le morceau d’ouverture de ce disque, Heart, est en téléchargement gratuit via Soundcloud. A découvrir.

Leurs formes à contre jour posent une ambiance mystérieuse et mystique

Auteurs récemment d’un premier opus baptisé Ester, les Londoniens de Trailer Trash Tracys prennent le relai à 21h40. Avant d’entrer en scène, une musique spatiale se met en route accompagnée de projections sur un écran dressé au fond de la scène. Dans l’espace, une forme humaine se dessine. Jimmy-Lee (guitare) et Dayo (batterie) s’installent dans le noir, bientôt rejoints par Susanne Aztoria (chant) et Adam J (basse). Une guitare vaporeuse s’élève sur Rolling – Kiss the Universe. Le groupe est éclairé de derrière. Leurs formes à contre jour pose une ambiance mystérieuse et mystique.

Dans la foulée, Dayo envoie le beat lourd de You Wish You Were Red. La guitare minimaliste couplée à une voix mélodieuse et caressante, pleine de reverb, engage le Point Ephémère dans un trip aérien. L’écran diffuse des images de voies lactées et d’anémones de mer. Une pop abyssale et lynchienne déferle dans la salle. Les spectateurs saluent comme il se doit cette belle entrée en matière. Le beat synthétique de Los Angered prend le relais. Trailer Trash Tracys se fait plus rythmé, à fond shoegaze. La basse est ultra-présente, la guitare noyée dans les effets. La voix envoûtante de la chanteuse fait le reste.

La voix est noyée dans les instruments telle une complainte fantomatique

« On est très excité de jouer à Paris » lance Susanne avant que les arrangements de Strangling Good Guys n’enveloppe le public dans une douceur ouatée. Les cages thoraxiques vibrent sous les notes de basse. Les lumières tournoient. La voix est noyée dans les instruments telle une complainte fantomatique. On remarque que Jimmy-Lee joue avec une guitare de gaucher alors qu’il est droitier… Ce dernier enchaîne avec les arpèges de Candy Girl qui dressent un pont entre David Lynch et Jesus and Mary Chain. La chanteuse se cramponne à son micro.

Dayo utilise ensuite ses pads pour lancer le rythme de Black Circle. La basse groove. Des figures étranges apparaissent sur l’écran. Trailer Trash Tracys lance ensuite la programmation entrainante de Engelhardt’s Arizona. La chanteuse danse d’une manière très particulière et chante la main sur la poitrine. Le guitariste introduit quelques phases de tapping sur ce titre dream pop délicat qui monte en intensité. Le quatuor calme ensuite le jeu avec Starlatine dans une ambiance de valse du quatrième millénaire.

On s’attend presque à voir débarquer Laura Palmer en featuring

« Merci d’être venus. On aime Paris » lance Susanne en guise d’au revoir. Pour finir, Trailer Trash Tracys distille Turkish Heights. Un beat lourd et une basse pénétrante font irrésistiblement penser au thème de Twin Peaks. On s’attend presque à voir débarquer Laura Palmer en featuring. Il est 22h10 et le groupe nous quitte déjà après seulement 30 minutes de concert… Le Point Ephémère réclame un rappel et l’obtient. Susanne revient seule le sourire aux lèvres et chante Flesh. Rejointe par ses trois camarades, elle poursuit avec Dies in 55 accompagnée par une nouvelle vague de fumée et de lumières rouges. Les spectateurs applaudissent et le quatuor se retire définitivement après 40 minutes de concert.

Au terme de cette prestation, Trailer Trash Tracys nous a laissés un peu sur notre faim. Certains titres auraient pu nous emporter plus loin en s’étirant et en montant en intensité plus longtemps. A charge de revanche.

LA SET LIST COMPLÈTE :

INTRO
ROLLING – KISS THE UNIVERSE
YOU WISH YOU WERE RED
LOS ANGERED
STRANGLING GOOD GUYS
CANDY GIRL
BLACK CIRCLE
ENGELHARDT’S ARIZONA
STARLATINE
TURKISH HEIGHTS

:::

FLESH
DIES IN 55

/// Textes : Mr. Grieves /// Crédit photos : © Jacob Khrist ///

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


Pixbear vous convie à son Jeudi Live au Truskel le 29 janvier
Damon Albarn aux Pays des Merveilles
Moon Duo : tournée psychédélique en France au printemps
The Soft Moon : l'apocalypse post-punk en tournée en France en mai et juin
Le top des albums de la rédaction cuvée 2014
Twerps combat l'anxiété avec un nouvel album en février
The Soft Moon : nouvel album introspectif en mars, Black en écoute
Les Transmusicales de Rennes 2014 à suivre en direct sur internet

Article posté dans la catégorie Live Reports.