PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe
[SOIREE] Pixbear vous convie à son Jeudi Live au Truskel le 23 octobre

[SOIREE] Pixbear vous convie à son Jeudi Live au Truskel le 23 octobre

Le 23 octobre 2014, Pixbear organisera sa première soirée en partenariat avec le Truskel et OÜI FM. La soirée « Jeudi Live au Truskel » accueillera deux artistes chouchous de la rédaction Pygmy Johnson et Colony suivis de DJ sets rock tout au long de la nuit. En prime, [...]
[LIVE REPORT] The Legendary Tigerman @ La Maroquinerie 2014

[LIVE REPORT] The Legendary Tigerman @ La Maroquinerie 2014

A la Maroquinerie (Paris), le rockeur portugais Paulo Furtado, alias The Legendary Tigerman, n’a pas renié son plaisir à partager son savoir-faire scénique. Retour sur un concert cinématographique et plein de charme blues. [...]
[LIVE REPORT] The Libertines @ Zénith de Paris 2014

[LIVE REPORT] The Libertines @ Zénith de Paris 2014

Avec les Libertines, on peut s’attendre à tout, au pire comme au meilleur… Pour leur concert de reformation au Zénith de Paris, les Anglais n’ont pas failli à leur réputation. Trois premières parties au lieu des deux initialement prévues, un concert qui commence plus tard qu’annoncé, un [...]
[STREAMING] Thurston Moore, Primus, Mark Lanegan, Baxter Dury… : les albums de la semaine en streaming

[STREAMING] Thurston Moore, Primus, Mark Lanegan, Baxter Dury… : les albums de la semaine en streaming

Quoi de neuf à se mettre dans les oreilles cette semaine ? Pour répondre à cette question, Pixbear vous propose sa sélection de nouveaux albums à écouter en intégralité. Au menu : les nouvelles livraisons de Thurston Moore, Primus, Mark Lanegan, Baxter Dury, Melvins, The Datsuns, Slipknot, BRNS, Kevin [...]
[GROUPE CHOUCHOU] April Was a Passenger au firmament de l’electro pop parisienne

[GROUPE CHOUCHOU] April Was a Passenger au firmament de l’electro pop parisienne

L’année dernière, le trio parisien April Was a Passenger nous avait tapé dans l’oreille avec un premier EP éponyme. Le groupe propose aujourd’hui son nouveau single Go qui annonce une tournée en dehors de nos frontières. A découvrir sans plus attendre ! [...]
[STREAMING] The Flaming Lips : leur album de reprises du Sgt. Pepper des Beatles en écoute

[STREAMING] The Flaming Lips : leur album de reprises du Sgt. Pepper des Beatles en écoute

Lundi prochain, les Flaming Lips proposeront l’album de reprises With a Little Help from My Fwends. Ce disque reprend l’intégralité du mythique album des Beatles Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band et accueille MGMT, Miley Cyrus, Moby, Foxygen, J Mascis ou encore Electric Würms. Vous pouvez l’écouter [...]

Photos Simple Plan @ L’Alhambra 2011

NEWS LIVE REPORT BIOGRAPHIE DISCOGRAPHIE

SIMPLE PLAN @ L'ALHAMBRA 2011

Pour bien commencer le mois de juin, les Québécois pop punk de Simple Plan se produisaient à l’Alhambra (Paris) quelques semaines avant la sortie de leur nouvel opus Get You Heart On!. Les fans du groupe avaient bien évidemment répondu présents pour entendre des nouveaux morceaux et se régaler des anciens.


*** Les photos ne sont pas libres de droits /// All rights reserved ***

Aux alentours de 20h, le quintette de Blackpool (Angleterre), Me vs Hero prépare le terrain pour Simple Plan. En 30 minutes d’un set pop punk, le groupe reçoit un très bon accueil avec les titres de son album Days that Shape Our Lives paru l’année dernière. Après avoir quitté la scène, le public attend patiemment devant la batterie et un fond de scène garnis des initiales « SP ».

« Il fait chaud dans la cabane, tabernacle »

A 20h50, Simple Plan débarque sous les hurlements. Les téléphones portables se mettent en action pour capturer l’arrivée du quintette québécois. « Bonsoir Paris, on s’appelle Simple Plan » lâche le frontman Pierre Bouvier. Le groupe s’engage immédiatement dans le catchy et expéditif Shut Up. L’Alhambra lève et balance les bras à l’unisson. Les Canadiens enchaînent sur le pop punk Take My Hand et son refrain ultra pop. Les filles hurlent alors que les membres du groupe grimpent sur les retours le sourire aux lèvres.

« Comment ça va Paris ? Ça cartonne ce soir ? Vous nous avez manqué les Français ! » lance Pierre pour introduire Jump qui rappelle un bon vieux Blink 182. Sur cet hymne hédoniste, la salle saute joyeusement. Les premiers crowd surfings font leur apparition. Simple Plan reprend brièvement I Gotta Feeling des Black Eyed Peas. La fête est totale. « Il fait chaud dans la cabane, tabernacle. On est tellement content de vous voir dans une petite salle. On peut vous sentir. Vous pouvez nous sentir aussi. Ça fait longtemps que je n’ai pas pris de douche » taquine le bassiste David Desrosiers avant de lancer le fédérateur When I’m Gone, tube FM en puissance.

« Tout le monde nous mangerait comme des petits bonbons »

« Y’en a qu’ont entendu des nouvelles chansons ? Est-ce qu’on est excité ? Est-ce qu’on veut se toucher ? » demande David à la fosse en délire. Simple Plan livre alors Can’t Keep My Hands of You écrit par Rivers Cuomo (Weezer) et extrait de son nouvel opus. « Est-ce que vous en avez profité pour toucher votre voisin ou votre voisine ? » conclut David. « Vous faites partie de la SP Family ! ». L’Alhambra encaisse et reprend en choeur le power pop Addicted. David balance son mediator et tape des mains. Vraiment sympathiques les Canadiens !

« Merci Paris. Les cousins, les cousines… Vous avez envie de nouveaux matériels ? C’est la première chanson de notre nouvel album » lance Pierre pour annoncer You Suck at Love, une chanson rock FM catchy qui donne envie de partir en Californie et de s’éclater sur Venice Beach. Dans la foulée, le groupe distille My Alien et sa pop musclée et naïve. A cette occasion, Pierre descend de la scène au plus près des premiers rangs. « Tout le monde nous mangerait comme des petits bonbons » constate David.

« Il fait trop chaud. C’est comme un strip poker mais y’a pas besoin de cartes »

Simple Plan s’aventure ensuite sur Your Love Is a Lie qui ressemble à s’y méprendre à Boulevard of Broken Dreams de Green Day. Le public hurle en choeur « lie ! ». « Putain de merde, il fait chaud ce soir, j’ai l’impression que ça fait deux heures que je suis en pleine relation sexuelle » lance David. « Non, deux minutes » charrie Pierre. Le duo basse / chant se lance quelques pics sur la longueur de leurs sexes respectifs avant d’enchaîner sur Freaking Me Out, extrait du nouvel album. « C’est la première fois qu’on la joue. On va la jouer pour vous » explique Pierre. Le public exulte et ressort les portables pour immortaliser ce moment.

David poursuit ses interventions comiques. « Il fait trop chaud. C’est comme un strip poker mais y’a pas besoin de cartes »Pierre explique ensuite le titre du nouvel album Get Your Heart On!. « Ça sonne comme avoir une érection ! Est-ce que vous êtes bandés sur les nouvelles chansons ? » L’Alhambra répond par l’affirmative. Simple Plan propose ensuite le medley Fuck You / Dynamite / Raise Your Glass propice à la danse. Le groupe invite la Québecoise Marie-Mai à le rejoindre sur Jet Lag. La chanteuse remercie la salle pour son accueil et pour tous les messages Twitter qu’elle a reçus. Partagée entre des couplets en français et des refrains en anglais, cette chanson pop affole la salle qui lève les bras. A la fin du morceau, Pierre et Marie-Mai se font une accolade.

« Les filles son jolies. Tout ce que je voudrais, c’est mettre du Nutella sur ma chérie »

Dans la foulée, Simple Plan lâche le punky Thank You sur lequel Chuck Comeau est à fond à la batterie. Sur le break, le groupe annonce qu’il va changer les paroles en hommage à Paris. Thank You devient Merci sur les derniers refrains. Le guitariste Sébastien Lefebvre prend ensuite une guitare acoustique pendant que Pierre et David poursuivent leurs déclarations loufoques : « Les filles son jolies. Tout ce que je voudrais, c’est mettre du Nutella sur ma chérie ».

Simple Plan enchaîne sur Welcome to My Life. Ce hit radio est repris en choeur par les fans. « Qui a notre premier album ? Ça va faire dix ans qu’on l’a fait » lance Pierre pour annoncer I’d Do Anything, le morceau d’ouverture de No Pads, No Helmets… Just Balls qui provoque une hystérie collective. Sur un break, le frontman encourage les fans : « Ça cartonne Paris. C’est un moment intime avec vous. Je veux vous voir danser comme des malades ! ». Le titre repart de plus bel et s’achève sur des roulements dantesques. Simple Plan s’éclipse alors sous les applaudissements.

« On vous aime, on se revoit bientôt »

Quelques minutes plus tard, les Canadiens ré-apparaissent. Pierre balance sa serviette au public. « Vous êtes incroyables ce soir ». Après avoir souhaité un joyeux anniversaire à Sébastien, l’Alhambra danse au son de The Worst Day Ever, enchaîné avec I’m Just a Kid. Pierre se jette dans la fosse. Le public a du mal à le porter et il est rapidement récupéré par la sécurité. Le frontman reste ensuite seul en scène avec une guitare acoustique pour jouer Crazy salué par une nuée de portables en action. A la fin du titre, il est rejoint par le groupe au complet. « Merci beaucoup, vous êtes incroyables. Dans une petite salle comme-ça, j’ai hâte de revenir déjà ! » lance-t-il avant de livrer le poppy Perfect. « On vous aime, on se revoit bientôt ».

Après 1h35 de show, les Canadiens lancent serviettes et mediators aux fans. Chuck envoie ses baguettes et quitte en dernier la scène alors qu’un larsen déchire les oreilles. Simple Plan sera de retour en août en France. Les Canadiens se produiront le 23 août au Festival de Nîmes et le 28 août à Rock en Seine (SAint Cloud). Fort est à parier que la majorité des fans présents ce soir à l’Alhambra sera de la partie cet été. Ça promet une chaude ambiance dans les festivals.

LA SET LIST COMPLÈTE :

SHUT UP
TAKE MY HAND
JUMP
WHEN I’M GONE
CAN’T KEEP MY HANDS OF YOU
ADDICTED
YOU SUCK AT LOVE
MY ALIEN
YOUR LOVE IS A LIE
FREAKING ME OUT
FUCK YOU / DYNAMITE / RAISE YOUR GLASS
JET LAG
THANK YOU
WELCOME TO MY LIFE
ANYTHING

:::

THE WORST DAY EVER
I’M JUST A KID
CRAZY
PERFECT

/// Textes : Mr. Grieves /// Crédit photos : © Joëlle Rasoarivelo ///

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


The Limiñanas : les raretés des amoureux du rock vintage en écoute
Carl Barât : des Libertines aux Jackals et vice versa
Allah-Las, Karen O, Slash, My Brightest Diamond : les albums de la semaine en streaming
Simian Ghost : la caresse du fantôme pop scandinave en concert à Paris
Greys : la déferlante sonique s'abat sur la France en octobre
Acid Baby Jesus : la bombe garage rock psychédélique se met au vert
Agua Roja
Blonde Redhead, Merchandise, The Rentals, The Vines... : les albums de la semaine en streaming

Article posté dans la catégorie Live Reports.