PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe
[LIVE REPORT] Rock en Seine 2014 /// Jour 3

[LIVE REPORT] Rock en Seine 2014 /// Jour 3

Rock en Seine 2014. The Final Chapter. En ce dimanche, les organisateurs du festival proposaient un final en apothéose avec Queens of the Stone Age mais également un voyage en terre indie 90’s avec Thurston Moore et Stephen Malkmus sans oublier du gros son avec Blood Red [...]
[FACE A FACE] Grand Blanc en session photos à Rock en Seine

[FACE A FACE] Grand Blanc en session photos à Rock en Seine

Auteur récemment d’un EP éponyme, le groupe cold wave français Grand Blanc a pris sur son précieux temps pour poser devant notre objectif à Rock en Seine. Il est actuellement en tournée en France. A ne pas manquer ! [...]
[LIVE REPORT] Rock en Seine 2014 /// Jour 2

[LIVE REPORT] Rock en Seine 2014 /// Jour 2

Rock en Seine 2014. Acte 2. En ce samedi au ciel un poil menaçant, le festival réunissait en tête de gondole revival 90’s The Prodigy et Portishead mais faisait également la part belle à de plus jeunes pousses telles que Alb, Thee Oh Sees, St. Vincent, The [...]
[COME BACK] Primus : le trio mythique adapte Charlie et la chocolaterie

[COME BACK] Primus : le trio mythique adapte Charlie et la chocolaterie

20 ans après leur dernière collaboration, Les Claypool, Larry LaLonde et Tim « Herb » Alexander donneront leur version du film Charlie et la chocolaterie (1971). Chocolate Factory with the Fungi Ensemble sortira le mois prochain et deux chansons sont d’ores et déjà en écoute. Comme toujours avec Primus, [...]
[COME BACK] Buzzcocks : quarante ans et toutes ses dents pour un nouvel album !

[COME BACK] Buzzcocks : quarante ans et toutes ses dents pour un nouvel album !

Le mois prochain, les légendaires Buzzcocks sortiront un nouvel opus intitulé The Way. En amont, le groupe, qui fêtera prochainement ses 40 ans, propose d’écouter le single It’s Not You. Cet album marque son retour, huit ans après la sortie de Flat-Pack Philosophy. Entre-temps, les Anglais ont [...]
[STREAMING] King Tuff : Black Moon Spell, l’album rock ensorcelé en écoute

[STREAMING] King Tuff : Black Moon Spell, l’album rock ensorcelé en écoute

La semaine prochaine, Kyle Thomas, alias King Tuff, sortira son nouvel opus Black Moon Spell auquel a collaboré Ty Segall. Vous pouvez dès aujourd’hui jeter une oreille à l’intégralité de ce disque et vous préparez à prendre une place pour son concert au Point Ephémère (Paris) annoncé [...]

Photos Juliette Lewis @ L’Alhambra 2009

NEWS LIVE REPORT BIOGRAPHIE DISCOGRAPHIE

JULIETTE LEWIS OLYMPIA

Cette soirée du 23 novembre 2009 promettait d’être décoiffante. Juliette Lewis déposait ses valises à l’Alhambra pour présenter aux Parisiens son nouvel opus Terra Incognita sorti en septembre dernier chez Roadrunner. Mais avant d’accueillir la star de la soirée, Scanners avait la lourde tâche de chauffer la salle.

Scanners est un groupe britannique qui distille un mélange de rock et de sexy pop électronique. Le quatuor est composé de Sarah Daly (chant, basse), Matthew Mole (guitare, chant), Amina Bates (guitare, claviers) et Tom Hutt (batterie). Il fait bouger les pieds et les têtes, emmené par une chanteuse dotée d’une très belle voix à la Régine Chassagne d’Arcade Fire. Sarah Daly occupe la scène de fort belle manière pour une première partie. Il faut dire que le groupe a déjà ouvert des shows pour Devo ou encore Electric Six. Rien que ça ! Scanners fait décoller le public avec les titres Salvation et Lowlife, des morceaux qui restent bien dans la tête. Une belle découverte et un groupe à suivre absolument.

Après cette mise en jambe, Juliette Lewis et ses New Romantiques s’emparent de la scène de l’Alhambra à 21h15. La chanteuse arrive sous un voile rose, telle une mariée fantomatique. Avec son allure digne d’une pièce de théâtre, Juliette Lewis entame son show sur Romeo en accord parfait avec sa tenue. Elle enlève au fur et à mesure son voile de mariée pour finir en habit à paillettes bleu électrique orné de plumes au niveau de l’épaule. Elle est sublime !

Juliette Lewis est en transe. Elle varie les poses comme une vraie rockeuse et chante d’une voix déchirante à la Janis Joplin. Elle crache tout ce qu’elle a sur chaque titre, des plus anciens hérités de sa période Juliette and the Licks aux plus récents : Hard Lovin’ Woman, Fantasy Bar, Purgatory Blues, Suicide Dive, Got Love to Kill… Dans ce climat fort rock’n'roll, les fans sont complètement sous le charme. Impressionnés, ils n’en perdent pas une miette. Cependant, on sent une petite distance entre Juliette Lewis et ses New Romantiques. Il y a peu de communication entre eux. Peut-être à cause du charisme de la demoiselle. Néanmoins, cela n’enlève rien à l’ambiance qui règne ce soir à l’Alhambra.

Après une heure de show, c’est déjà la fin. Illico, presto, le public en redemande. Juliette Lewis revient avec un titre de circonstance Hot Kiss. Au bout d’1h10 de spectacle, le rideau tombe. Les lumières se rallument et les fans se dirigent doucement vers la sortie.

Que se soit devant une caméra ou derrière un micro, Juliette Lewis manifeste ses multiples talents avec aisance et enthousiasme. Elle sait nous surprendre. La chanteuse est brillante et fait briller tout ce qu’elle touche !

/// Textes : Lucy Seeds /// Crédit photos : © Joëlle Rasoarivelo ///

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


King Tuff : Black Moon Spell, l'album rock ensorcelé en écoute
Primus : le trio mythique adapte Charlie et la chocolaterie
Photos Festival Rock en Seine 2014 /// Jour 3
Zapping de la semaine : Julian Casablancas, Death from Above 1979, Metronomy, Ty Segall...
Kraftwerk annonce une résidence de huit concerts à Paris
La face cachée de Nada Surf en écoute
Faith No More retrouve la foi avec un nouvel album en 2015
Les diaboliques Wytches en tournée en France en décembre

Article posté dans la catégorie Live Reports.