PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe
[LIVE REPORT] Julian Casablancas + The Voidz @ Casino de Paris 2014

[LIVE REPORT] Julian Casablancas + The Voidz @ Casino de Paris 2014

C’était l’événement en ce début de mois de décembre à Paris, Julian Casablancas, accompagné de son gang protopunk The Voidz, investissait le Casino de Paris avec son album Tyranny. Ce concert a fait débat entre ceux qui étaient venus pour voir le leader des Strokes et ceux [...]
[WHAT'S NEXT] Le guide des albums attendus en 2015

[WHAT'S NEXT] Le guide des albums attendus en 2015

Pixbear vous propose de découvrir ce que va nous réserver l’année 2015 en terme de nouveaux albums. Et c’est plutôt réjouissant ! A Place to Bury Strangers, Pond, Archive, John Carpenter, Disappears, Motorama, Bob Dylan, Gang of Four, Noel Gallagher’s High Flying Birds, Panda Bear, Hanni El Khatib, [...]
[LIVE REPORT] Tahiti 80 @ La Maroquinerie 2014

[LIVE REPORT] Tahiti 80 @ La Maroquinerie 2014

Quelques semaines après la sortie de son nouvel album Ballroom, Tahiti 80 investissait la Maroquinerie (Paris). La salle affichait complet pour l’occasion. Les Rouennais nous promettaient de belles retrouvailles. Ils ont tenu leurs promesses. La preuve en images ! [...]
[DECOUVERTE] Menace Beach : premier album noise pop Ratworld en janvier, Blue Eye en écoute

[DECOUVERTE] Menace Beach : premier album noise pop Ratworld en janvier, Blue Eye en écoute

En janvier prochain, le quintette britannique Menace Beach, emmené par le duo Ryan Needham / Liza Violet, proposera son premier album Ratworld fortement influencé par les 90’s. Pour nous faire patienter, l’extrait noisy et planant Blue Eye se dévoile dès maintenant. A suivre en 2015 ! [...]
[BILLETTERIE] Dope Body : déferlante noise rock à l’Espace B (Paris) en février

[BILLETTERIE] Dope Body : déferlante noise rock à l’Espace B (Paris) en février

Auteur de l’album Lifer en octobre dernier, le groupe noise rock couillu Dope Body vient d’annoncer un concert unique en France. Ça se passera à l’Espace B (Paris) en février 2015. La billetterie est d’ores et déjà ouverte. Aux armes ! [...]
[BILLETTERIE] Scorpions et Europe : les rois du hard rock se font la guerre à Bercy (Paris) !

[BILLETTERIE] Scorpions et Europe : les rois du hard rock se font la guerre à Bercy (Paris) !

Nostalgie bonjour… Deux icône du hard rock des années 80 uniront leurs forces l’année prochaine pour partir en tournée. Scorpions et Europe se produiront en novembre 2015 à Bercy (Paris) mais également à Lille, Strasbourg, Lyon, Montpellier, Bordeaux, Toulouse et Grenoble dans le cadre de la tournée [...]

Photos Juliette Lewis @ L’Alhambra 2009

NEWS LIVE REPORT BIOGRAPHIE DISCOGRAPHIE

JULIETTE LEWIS OLYMPIA

Cette soirée du 23 novembre 2009 promettait d’être décoiffante. Juliette Lewis déposait ses valises à l’Alhambra pour présenter aux Parisiens son nouvel opus Terra Incognita sorti en septembre dernier chez Roadrunner. Mais avant d’accueillir la star de la soirée, Scanners avait la lourde tâche de chauffer la salle.

Scanners est un groupe britannique qui distille un mélange de rock et de sexy pop électronique. Le quatuor est composé de Sarah Daly (chant, basse), Matthew Mole (guitare, chant), Amina Bates (guitare, claviers) et Tom Hutt (batterie). Il fait bouger les pieds et les têtes, emmené par une chanteuse dotée d’une très belle voix à la Régine Chassagne d’Arcade Fire. Sarah Daly occupe la scène de fort belle manière pour une première partie. Il faut dire que le groupe a déjà ouvert des shows pour Devo ou encore Electric Six. Rien que ça ! Scanners fait décoller le public avec les titres Salvation et Lowlife, des morceaux qui restent bien dans la tête. Une belle découverte et un groupe à suivre absolument.

Après cette mise en jambe, Juliette Lewis et ses New Romantiques s’emparent de la scène de l’Alhambra à 21h15. La chanteuse arrive sous un voile rose, telle une mariée fantomatique. Avec son allure digne d’une pièce de théâtre, Juliette Lewis entame son show sur Romeo en accord parfait avec sa tenue. Elle enlève au fur et à mesure son voile de mariée pour finir en habit à paillettes bleu électrique orné de plumes au niveau de l’épaule. Elle est sublime !

Juliette Lewis est en transe. Elle varie les poses comme une vraie rockeuse et chante d’une voix déchirante à la Janis Joplin. Elle crache tout ce qu’elle a sur chaque titre, des plus anciens hérités de sa période Juliette and the Licks aux plus récents : Hard Lovin’ Woman, Fantasy Bar, Purgatory Blues, Suicide Dive, Got Love to Kill… Dans ce climat fort rock’n'roll, les fans sont complètement sous le charme. Impressionnés, ils n’en perdent pas une miette. Cependant, on sent une petite distance entre Juliette Lewis et ses New Romantiques. Il y a peu de communication entre eux. Peut-être à cause du charisme de la demoiselle. Néanmoins, cela n’enlève rien à l’ambiance qui règne ce soir à l’Alhambra.

Après une heure de show, c’est déjà la fin. Illico, presto, le public en redemande. Juliette Lewis revient avec un titre de circonstance Hot Kiss. Au bout d’1h10 de spectacle, le rideau tombe. Les lumières se rallument et les fans se dirigent doucement vers la sortie.

Que se soit devant une caméra ou derrière un micro, Juliette Lewis manifeste ses multiples talents avec aisance et enthousiasme. Elle sait nous surprendre. La chanteuse est brillante et fait briller tout ce qu’elle touche !

/// Textes : Lucy Seeds /// Crédit photos : © Joëlle Rasoarivelo ///

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


L7 en quête de reformation pour une nouvelle tournée
Carl Barât and The Jackals en concert à la Maroquinerie (Paris) en mars
The Smashing Pumpkins, Gravenhurst, Trash Kit, Faust... : les albums de la semaine en streaming
The Pop Group : les pionniers post-punk sont de retour, Citizen Zombie en écoute
Pastoral Division : le charme discret de la pop made in France en écoute
Ride : le groupe shoegaze mythique se reforme pour une tournée
Fugazi : la première démo des ambassadeurs du post-hardcore en écoute
Photos Pitchfork Music Festival 2014 /// Jour 1

Article posté dans la catégorie Live Reports.