PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe
[SOIREE] Pixbear vous convie à son Jeudi Live au Truskel le 23 octobre

[SOIREE] Pixbear vous convie à son Jeudi Live au Truskel le 23 octobre

Le 23 octobre 2014, Pixbear organisera sa première soirée en partenariat avec le Truskel et OÜI FM. La soirée « Jeudi Live au Truskel » accueillera deux artistes chouchous de la rédaction Pygmy Johnson et Colony suivis de DJ sets rock tout au long de la nuit. En prime, [...]
[LIVE REPORT] Rock en Seine 2014 /// Jour 3

[LIVE REPORT] Rock en Seine 2014 /// Jour 3

Rock en Seine 2014. The Final Chapter. En ce dimanche, les organisateurs du festival proposaient un final en apothéose avec Queens of the Stone Age mais également un voyage en terre indie 90’s avec Thurston Moore et Stephen Malkmus sans oublier du gros son avec Blood Red [...]
[CONCOURS] Gagnez des pass pour le festival Foud’Rock !

[CONCOURS] Gagnez des pass pour le festival Foud’Rock !

Les 10 et 11 octobre prochains, le festival Foud’Rock reprendra ses quartiers à l’Estaminet (Magny-les-Hameaux) avec en tête d’affiche Lofofora, No One Is Innocent et Sidilarsen. Pixbear vous propose de remporter des pass pour assister aux deux jours de festivités ! [...]
[CONCOURS] Gagnez des places pour le concert de Strand of Oaks à l’Espace B (Paris) !

[CONCOURS] Gagnez des places pour le concert de Strand of Oaks à l’Espace B (Paris) !

Le 22 octobre prochain, Tim Showalter, alias Strand of Oaks, sera de passage à Paris pour un concert unique à l’Espace B. Il y présentera son nouvel album HEAL, un très bon disque pop et rock inspiré par les 70’s, les 80’s et les 90’s. Pixbear vous [...]
[BILLETTERIE] Nick Cave se la joue solo au Grand Rex (Paris) en mai

[BILLETTERIE] Nick Cave se la joue solo au Grand Rex (Paris) en mai

Dans la foulée d’un périple mené en compagnie des Bad Seeds, Nick Cave vient d’annoncer une tournée européenne solo pour le printemps prochain. L’illustre songwriter australien donnera un concert unique en France. Ça se passera au Grand Rex (Paris) et la billetterie ouvrira dès vendredi prochain ! [...]
[COME BACK] Carl Barât : des Libertines aux Jackals et vice versa

[COME BACK] Carl Barât : des Libertines aux Jackals et vice versa

Alors qu’il se produira ce soir au Zénith de Paris en compagnie de Pete Doherty à l’occasion de la tournée de reformation des Libertines, Carl Barât a déjà la tête ailleurs. Le bonhomme vient de dévoiler la chanson Glory Days, annonciateur d’un premier album de son nouveau [...]

Photos Juliette Lewis @ L’Alhambra 2009

NEWS LIVE REPORT BIOGRAPHIE DISCOGRAPHIE

JULIETTE LEWIS OLYMPIA

Cette soirée du 23 novembre 2009 promettait d’être décoiffante. Juliette Lewis déposait ses valises à l’Alhambra pour présenter aux Parisiens son nouvel opus Terra Incognita sorti en septembre dernier chez Roadrunner. Mais avant d’accueillir la star de la soirée, Scanners avait la lourde tâche de chauffer la salle.

Scanners est un groupe britannique qui distille un mélange de rock et de sexy pop électronique. Le quatuor est composé de Sarah Daly (chant, basse), Matthew Mole (guitare, chant), Amina Bates (guitare, claviers) et Tom Hutt (batterie). Il fait bouger les pieds et les têtes, emmené par une chanteuse dotée d’une très belle voix à la Régine Chassagne d’Arcade Fire. Sarah Daly occupe la scène de fort belle manière pour une première partie. Il faut dire que le groupe a déjà ouvert des shows pour Devo ou encore Electric Six. Rien que ça ! Scanners fait décoller le public avec les titres Salvation et Lowlife, des morceaux qui restent bien dans la tête. Une belle découverte et un groupe à suivre absolument.

Après cette mise en jambe, Juliette Lewis et ses New Romantiques s’emparent de la scène de l’Alhambra à 21h15. La chanteuse arrive sous un voile rose, telle une mariée fantomatique. Avec son allure digne d’une pièce de théâtre, Juliette Lewis entame son show sur Romeo en accord parfait avec sa tenue. Elle enlève au fur et à mesure son voile de mariée pour finir en habit à paillettes bleu électrique orné de plumes au niveau de l’épaule. Elle est sublime !

Juliette Lewis est en transe. Elle varie les poses comme une vraie rockeuse et chante d’une voix déchirante à la Janis Joplin. Elle crache tout ce qu’elle a sur chaque titre, des plus anciens hérités de sa période Juliette and the Licks aux plus récents : Hard Lovin’ Woman, Fantasy Bar, Purgatory Blues, Suicide Dive, Got Love to Kill… Dans ce climat fort rock’n'roll, les fans sont complètement sous le charme. Impressionnés, ils n’en perdent pas une miette. Cependant, on sent une petite distance entre Juliette Lewis et ses New Romantiques. Il y a peu de communication entre eux. Peut-être à cause du charisme de la demoiselle. Néanmoins, cela n’enlève rien à l’ambiance qui règne ce soir à l’Alhambra.

Après une heure de show, c’est déjà la fin. Illico, presto, le public en redemande. Juliette Lewis revient avec un titre de circonstance Hot Kiss. Au bout d’1h10 de spectacle, le rideau tombe. Les lumières se rallument et les fans se dirigent doucement vers la sortie.

Que se soit devant une caméra ou derrière un micro, Juliette Lewis manifeste ses multiples talents avec aisance et enthousiasme. Elle sait nous surprendre. La chanteuse est brillante et fait briller tout ce qu’elle touche !

/// Textes : Lucy Seeds /// Crédit photos : © Joëlle Rasoarivelo ///

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


Concours : gagnez des places pour le concert de Strand of Oaks à l'Espace B (Paris) !
Les Frowning Clouds légalisent le garage et le rock psyché
The Drums : nouvel album Encyclopedia en écoute, concert à Paris en novembre
Buzzcocks : quarante ans et toutes ses dents pour un nouvel album !
Simian Ghost : la caresse du fantôme pop scandinave en concert à Paris
Wampire ouvre son Bazaar synth pop en octobre
Tweens : la sensation trash pop en tournée en France
Photos Festival Rock en Seine 2014 /// Jour 2

Article posté dans la catégorie Live Reports.