PIXBEAR

Joëlle Rasoarivelo Photographe
[LIVE REPORT] Pygmy Johnson & Colony @ Soirée Pixbear au Truskel 2014

[LIVE REPORT] Pygmy Johnson & Colony @ Soirée Pixbear au Truskel 2014

On l’a fait ! Pixbear est fier d’avoir organisé sa première soirée Jeudi Live au Truskel. Pour l’occasion, les artistes Colony et Pygmy Johnson ont donné des concerts avant de libérer la piste pour les DJs. Retour en images et en impressions sur cette soirée inoubliable pour nous [...]
[CONCOURS] Gagnez des places pour le concert de Bonaparte au Point Ephémère (Paris) !

[CONCOURS] Gagnez des places pour le concert de Bonaparte au Point Ephémère (Paris) !

Le 15 novembre 2014, Bonaparte sera en concert au Point Ephémère (Paris) pour y présenter son nouvel album éponyme. Pixbear vous propose de gagner des places pour assister à cette prestation rock qui s’annonce haute en couleur ! [...]
[FACE A FACE] The Barr Brothers en session photos à Paris

[FACE A FACE] The Barr Brothers en session photos à Paris

De passage à à la Flèche d’Or (Paris) à l’occasion de la sortie de leur deuxième album Sleeping Operator, les Barr Brothers se sont prêtés au jeu de la session photos. Ce groupe folk canadien brasse de nombreuses influences et son talent n’a d’égal que sa gentillesse. Aller à sa rencontre fut un pur bonheur. [...]
[DECOUVERTE] Strawberry Jacuzzi crie son amour des crèmes glacées et des ruptures

[DECOUVERTE] Strawberry Jacuzzi crie son amour des crèmes glacées et des ruptures

« L’amour, c’est pour les cons », tel est l’étendard sous lequel manifeste le quatuor américain Strawberry Jacuzzi en sortant son premier album. Ce disque garage pop d’une efficacité redoutable traite des crèmes glacées et des ruptures… Love Is for Suckers est à découvrir en intégralité. Miam Miam ! [...]
[BILLETTERIE] The Afghan Whigs en concert au Trabendo (Paris) en février

[BILLETTERIE] The Afghan Whigs en concert au Trabendo (Paris) en février

Bonne nouvelle ! Le groupe rock alternatif The Afghan Whigs posera enfin ses bagages en France pour présenter sur scène son nouvel album Do to the Beast, son premier opus en l’espace de 16 ans ! Ces retrouvailles auront lieu le 9 février prochain au Trabendo (Paris). Et [...]
[VIDEO] Zapping de la semaine : OK Go, The Growlers, Buzzcocks, John Cale…

[VIDEO] Zapping de la semaine : OK Go, The Growlers, Buzzcocks, John Cale…

Pixbear vous propose sa sélection de nouveaux clips dévoilés cette semaine sur la Toile. Au menu : les nouvelles vidéos d’OK Go, The Growlers, Buzzcocks, John Cale, Greylag, The Afghan Whigs, Flying Lotus, Sharon Van Etten, Sweet Apple, Willis Earl Beal, Mark McGuire, Team Spirit, Maïa Vidal, Lucius, [...]

Photos DevilDriver @ Le Zénith 2011

NEWS LIVE REPORT BIOGRAPHIE DISCOGRAPHIE

DEVILDRIVER @ LE ZÉNITH 2011

Bien calé entre Darkest Hour et Bring Me the Horizon en attendant la venue de Machine Head, DevilDriver affrontait l’arène du Zénith de Paris avec son nouvel album Beast. Et le moins que le puisse dire, c’est que Dez Fafara et ses potes se sont montrés à la hauteur.


*** Les photos ne sont pas libres de droits /// All rights reserved ***

Aux alentours de 19h50, DevilDriver se pointe sur scène et s’apprête à poursuivre le travail de sape entamé par Darkest Hour une heure plus tôt. Les Californiens entament leur prestation avec les diaboliques End of the Line et Head on to Heartache (Let Them Rot). Derrière eux, s’étale la pochette du nouvel opus Beast. Dez Fafara éructe. Les crowd surfings et les pogos n’ont d’égal que sa puissance vocale.

« Cette chanson parle de comment on se traite les uns les autres »

Entouré des guitaristes Mike Spreitzer et Jeff Kendrick, pieds posés sur les enceintes de retour, Dez Fafara donne le départ de Dead to Rights extrait du nouvel album du groupe. Sous les lumières rouges, le batteur John Boecklin mitraille. Toute la fosse est aux ordres du frontman qui la fait taper des mains. « Cette chanson parle de comment on se traite les uns les autres » explique Dez pour introduire You Make Me Sick.

Un sémillant « Bring that shit mother fucker ! » donne le départ. Dans une ambiance violette et froide, la scène plongée dans une quasi-obscurité, le groupe distille un rythme de psychopathe. Le public est éclairé par des projecteurs qui tournent comme des lumières en haut des miradors d’une prison de haute-sécurité. Le frontman pointe un doigt menaçant vers les premiers rangs.

Dez ressemble à un Moïse qui écarterait la Mer Rouge

« Make some fuckin’ noise ! » hurle Dez avant d’envoyer Not All Who Wander Are Lost. Sous des lumières épileptiques, le frontman pousse des cris de damné et enroule le fil de son micro autour de son poignet comme s’il était prêt à se jeter à la gorge des premiers rangs. DevilDriver s’attaque ensuite à Before the Hagman’s Noose, titre à l’intro heavy qui mue en rouleau compresseur metal qui broie les cervelles. Le Zénith est chauffé à blanc. Et ce n’est pas l’incendiaire I Could Care Less qui calme le foyer. Tel une cavalcade de chevaliers de l’apocalypse, ce morceau provoque un énorme circle pit. Les crowd surfers s’échouent en masse dans les bras des agents de sécurité. C’est le chaos.

« Qui voit pour la première fois DevilDriver ? » demande Dez. « Faites du bruit pour Machine Head, Bring Me the Horizon et Darkest Hour ! C’est notre dernière chanson, elle s’appelle Clouds over California ! ». Pour honorer le groupe, la fosse du Zénith se livre à un braveheart. Les bras tendus, Dez ressemble à un Moïse qui écarterait la Mer Rouge. Les spectateurs se rentrent joyeusement dedans. Les longues tignasses valdinguent dans la fosse. Entre phases speed et heavy, les derniers tappings de guitare agrémentés d’un « Fuck that shit ! » retentissent. Dez remercie le public pour sa participation active et jette son micro. Il est 20h20. L’apocalypse aura duré 30 minutes.

LA SET LIST COMPLÈTE :

END OF THE LINE
HEAD ON TO HEARTACHE (LET THEM ROT)
DEAD TO RIGHTS
YOU MAKE ME SICK
NOT ALL WHO WANDER ARE LOST
BEFORE THE HAGMAN’S NOOSE
I COULD CARE LESS
CLOUDS OVER CALIFORNIA

/// Textes : Mr. Grieves /// Crédit photos : © Joëlle Rasoarivelo ///

Laissez un commentaire


ARTICLES POPULAIRES


Archive : nouvel album Restriction et tournée en France en 2015
The Limiñanas : les raretés des amoureux du rock vintage en écoute
Julian Casablancas en concert au Casino de Paris en décembre
The Growlers, The Vaselines, Christopher Owens, Aphex Twin... : les albums de la semaine en streaming
Les Frowning Clouds légalisent le garage et le rock psyché
King Tuff : Black Moon Spell, l'album rock ensorcelé en écoute
Pere Ubu nous convie à son carnaval des âmes
Concours : gagnez des places pour le concert de Pulled Apart By Horses à la Maroquinerie (Paris) !

Article posté dans la catégorie Live Reports.